Le Canada réplique en imposant des tarifs douaniers sur les produits américains

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

lundi 4 juin 2018

Le Canada réplique en imposant des tarifs douaniers sur les produits américains

  • Les exemptions de tarifs douaniers sur l’aluminium et l’acier dont bénéficiaient jusqu’à présent le Canada, le Mexique et l’Union européenne ont expiré au cours de la semaine. La décision des États-Unis de ne pas prolonger l’exonération pour le Canada a suscité la colère du premier ministre Trudeau qui a déclaré que ces mesures « totalement inacceptables » nuiraient aux deux pays.
  • En représailles, le Canada a annoncé des droits de douane sur 16,6 milliards $ d’acier, d’aluminium et de nombreux autres produits en provenance des États-Unis. Le fer et l’acier ainsi que d’autres matériaux connexes seront ainsi assujettis à un tarif douanier de 25 %, tandis que d’autres produits, principalement alimentaires et ménagers, seront soumis à des droits de douane de 10 %.
  • Les mesures décidées par le Canada entreront en vigueur le 1er juillet, à moins que les deux pays parviennent à un compromis d’ici là.

Le marché de l’emploi accélère encore aux États-Unis

  • L’économie américaine a dépassé les attentes en mai avec la création de 223 000 emplois, un nombre bien supérieur à la moyenne des 12 derniers mois de 197 000. L’essentiel des gains a été réalisé par le secteur des services (+ 171 000 postes), alors que celui des biens contribuait également (+47 000 postes).
  • Le taux de chômage a en conséquence diminué, également aidé par le départ à la retraite de baby-boomers, et a franchi un creux de 18 ans, à 3,8 %. Le salaire horaire moyen a augmenté de 0,3 % au cours du mois, pour atteindre un rythme de croissance annualisé de 2,7 %.
  • Ce dynamisme du marché du travail paraît favorable à une hausse des taux par la Réserve fédérale la semaine prochaine, laquelle se reflète maintenant pleinement dans les attentes des investisseurs.

La croissance de l’économie canadienne s’essouffle

  • Le PIB du Canada a augmenté de 1,3 % en données annualisées au premier trimestre 2018, son plus faible rythme en près de deux ans. Les investissements des entreprises ont augmenté de 10,9 % et même de 18,1 % en ce qui concerne les machines et le matériel. En revanche, les dépenses de consommation ont ralenti la cadence pour ne progresser que de 1,1 %, tandis que le marché immobilier fléchissait de 7,2 % en raison des nouvelles règles hypothécaires.
  • Après un rythme de 3,8 % atteint à la mi-2017, le PIB du Canada a ralenti et l’économie croît maintenant de 2,3 % sur 12 mois.
  • Sur une note positive, celui-ci a enregistré une progression de 0,3 % en mars qui pourrait augurer d’une meilleure tendance pour le deuxième trimestre. Parmi les 20 secteurs d’activité répertoriés, 15 ont clôturé en territoire positif, particulièrement les secteurs des mines, du pétrole et du gaz.

Autres nouvelles économiques

  • La Banque du Canada a laissé ses taux inchangés à 1,25 %, mais a laissé entendre son intention de poursuivre sa politique de resserrement puisque toute mention de vigilance a été supprimée dans les commentaires accompagnant sa décision. Ceux-ci soulignaient en outre une accélération des exportations et des investissements, ainsi que la perspective d’une reprise de l’activité immobilière après le repli enregistré en début d’année. En conséquence, les anticipations d’un relèvement de taux de 25 points de base au mois de juin ont augmenté pour atteindre une probabilité implicite de 75 %.
  • Dans la zone euro, l’inflation a nettement accéléré en mai pour atteindre 1,9 % en données annualisées, par rapport à 1,2 % antérieurement, le plus haut niveau constaté en plus d’un an. La tendance provient essentiellement de la hausse des prix de l’énergie, soit 6,1 % en données annualisées, mais l’inflation de base sur les huit derniers mois s’est néanmoins élevée à 1,1 %. Le taux de chômage dans la zone euro (également communiqué au cours de la semaine) a renoué en avril avec un creux de 10 ans, à 8,5 %, grâce notamment à la forte contribution de l’Allemagne et de la République tchèque.

À suivre

Données sur l’emploi au Canada

Une mise à jour sur le marché du travail canadien (créations d’emplois et taux de chômage) doit être communiquée vendredi. Les chiffres des mises en chantier et des permis de construire seront également communiqués au cours de la semaine au Canada. Dans la zone euro, le taux de croissance du PIB au premier trimestre doit être publié mardi.

Point hebdomadaire sur les marchés

D'autres articles semblables.

La Réserve fédérale américaine révèle de nouvelles hausses à venir

La Réserve fédérale prévoit quatre hausses de taux en 2018 Pour la septième fois depuis…

Tout lire

Les données économiques laissent entrevoir une progression des marchés

Après une semaine chargée sur le plan des événements géopolitiques, des réunions des banques centrales…

Tout lire

Conséquences de la technologie financière

La technologie financière donne lieu à une révolution numérique dans le monde de la finance…

Tout lire