Aperçus des marchés

Un été tumultueux pour les marchés pétroliers

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

mardi 4 septembre 2018

Les négociations de l’ALÉNA progressent

  • Une entente bilatérale entre les États-Unis et le Mexique a été annoncée lundi. Ce dénouement exerce donc des pressions sur le Canada qui devrait signer ce traité préliminaire.
  • Au terme de cette version renégociée de l’ALÉNA, un minimum de 75 % de la production des véhicules devra se faire au sein des pays participants (par rapport à 62,5 % actuellement) et un minimum de 40 % de la valeur devra être créée par de la main-d’œuvre rémunérée au moins 16 $/heure, sous peine de tarifs douaniers. L’entente comprend également une clause crépusculaire de 16 ans, considérablement plus longue que les cinq ans réclamés par le président Trump.
  • Les pourparlers entre le Canada et les États-Unis continuent, malgré deux points de discorde apparents : le mécanisme de résolution des litiges et les concessions demandées par le Canada à propos de son secteur laitier.

La croissance économique reprend au Canada

  • Au deuxième trimestre de 2018, l’économie du Canada a progressé à un rythme annualisé de 2,9 %, bien au-delà de celui du trimestre précédent qui était de 1,4 %, notamment grâce à la reprise dans les secteurs de l’énergie, des aéronefs et des produits pharmaceutiques.
  • Les exportations nettes ont représenté plus de la moitié des gains après une augmentation d’une ampleur inégalée en quatre ans. Les dépenses de consommation et de logements ont également dépassé les prévisions des analystes, contrairement aux investissements des entreprises (lesquels ont toutefois représenté la principale composante du PIB de l’année dernière).
  • À moins d’un échec des négociations de l’ALÉNA, un relèvement des taux par la Banque du Canada en octobre paraît probable, compte tenu du rythme actuel de la croissance économique.

Le pipeline Trans Mountain ne peut pas aller de l’avant

  • La Cour d’appel fédérale du Canada a, contre toute attente, annulé le décret d’approbation de l’oléoduc TransMountain et a mis fin immédiatement aux travaux.
  • La Cour a estimé que l’autorisation comprenait « une succession de vices inacceptables » puisque la circulation de pétroliers qu’entraînerait le projet n’avait pas été prise en compte et que les Peuples autochtones concernés n’avaient pas été suffisamment consultés.
  • Le jugement oblige maintenant l’Office national de l’énergie à recommencer son étude. Il s’agit d’une déconvenue majeure pour le gouvernement Trudeau qui a racheté l’oléoduc à la société Kinder Morgan plus tôt cette année au prix de 4,5 milliards de dollars.

Autres nouvelles économiques

  • La croissance annualisée du PIB américain du deuxième trimestre a été révisée à 4,2 % dans une seconde estimation. La modification par rapport au chiffre initial de 4,1 % s’appuyait sur les bénéfices des sociétés. Les remises fiscales ont effectivement atteint un creux de trois ans à la suite des réductions d’impôt votées en début d’année.
  • Dans la zone euro, l’inflation a ralenti à 2,0 % en août. Même si l’indice global des prix s’est maintenu près de la cible de la banque centrale, l’inflation de base a légèrement ralenti pour clôturer à 1,0 %. Le taux de chômage, également communiqué cette semaine dans la zone euro, s’est maintenu quasiment à son plus faible niveau de la décennie, soit à 8,2 %.

À suivre

L’activité industrielle continuera-t-elle de ralentir?

  • Les indices industriels PMI du mois d’août seront communiqués cette semaine aux États-Unis, dans la zone euro et ailleurs. La Banque du Canada tiendra une réunion au cours de la semaine, mais aucun changement de politique monétaire n’est attendu.

Point hebdomadaire sur les marchés

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Investissement factoriel : Le moment est-il venu de retrouver de la valeur?

Stephen Duench présente son point de vue sur le faible rendement du facteur valeur par…

Tout lire

Faut-il parler de l’accord USMC?

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements Donald…

Tout lire