Aperçus des marchés

Argument en faveur des actions américaines à petite capitalisation dans une conjoncture de guerre commerciale

Auteur : 

lundi 9 juillet 2018

Les tensions croissantes entre les États-Unis et certains de ses partenaires commerciaux clés, y compris l’Europe, la Chine et le Canada, exercent des pressions sur les cours boursiers à l’échelle mondiale, mais certains secteurs du marché souffrent moins que d’autres.

Les actions américaines à petite capitalisation, par exemple, ont surclassé de manière assez importante leurs contreparties à grande capitalisation depuis l’annonce faite par le président des États-Unis Donald Trump, au début mars, au sujet de l’imposition de droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium.

Actions à petite capitalisation contre actions à grande capitalisation

Argument en faveur des actions américaines à petite capitalisation dans une conjoncture de guerre commerciale

Cette situation met surtout en évidence le fait que la plupart des sociétés américaines à petite capitalisation tirent la majorité de leur revenu à l’échelle nationale et qu’elles ont donc le potentiel d’être mieux isolées face à une guerre commerciale sans merci.

Étant donné l’orientation plus nationale de ces sociétés américaines, leurs titres à petite capitalisation peuvent également bénéficier davantage de la réforme fiscale récemment adoptée aux États-Unis, de même que des réductions d’impôt. Si l’on ajoute à cela la confiance que leur témoignent de plus en plus vivement les investisseurs et la conjoncture macroéconomique, tous les ingrédients sont réunis pour obtenir une solide croissance des bénéfices au cours des prochains trimestres.

Parallèlement, les nombreuses fusions et acquisitions (F&A) pourraient constituer un catalyseur supplémentaire à la performance des titres à petite et moyenne capitalisations, notamment pour les sociétés qui viennent bouleverser le monopole des grands chefs de file et peuvent être acquises à prime.

Au cours des 25 dernières années, 2017 a été la troisième année la plus forte quant au nombre de transactions de F&A, et étant donné que les sociétés à grande capitalisation perçoivent des revenus intéressants du fait des réductions d’impôt et des rapatriements d’investissements, la vigueur de ces opérations devrait se maintenir.

Ainsi, les sociétés américaines à petite capitalisation concentrent davantage leurs activités aux États-Unis, ce qui leur procure un net avantage par rapport aux sociétés à grande capitalisation des multinationales. Et même si un dégagement généralisé sur le marché touchait toutes les actions, les sociétés dont les revenus proviennent peu de l’étranger devraient être mieux protégées contre les impacts de premier ordre des tarifs douaniers.

Les commentaires que renferme ce document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général basés sur des informations disponibles au 28 juin 2018 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans ce document. Nous invitons les investisseurs à obtenir les conseils d’un conseiller financier.
Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive de La Société de Gestion AGF Limitée, un émetteur assujetti au Canada. Les filiales faisant partie de Placements AGF sont Placements AGF Inc. (« PAGFI »), Gestion de placements Highstreet (« Highstreet »), AGF Investments America Inc. (« AGFA »), AGF Asset Management (Asia) Limited (« AGF AM Asia ») et AGF International Advisors Company Limited (« AGFIA »). AGFA est inscrite aux États-Unis à titre de conseiller. PAGFI et Highstreet sont inscrites à titre de gestionnaires de portefeuille auprès des commissions de valeurs mobilières canadiennes. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès de l’Australian Securities & Investments Commission. AGF AM Asia est inscrite à Singapour à titre de gestionnaire de portefeuille. Les filiales faisant partie de Placements AGF gèrent plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

Auteur :

Tony Genua


Jonathan Lo, MBA

Vice-président, Groupe de spécialistes des portefeuilles

Placements AGF Inc.

Traduit de l'anglais.

Lire d'autres articles de Tony Genua

D'autres articles semblables.

Tempête à l’horizon : les marchés subissent de plein fouet les effets de l’ouragan Michael et la Fed s’attire les foudres du président

Steve Bonnyman livre son avis sur la récente volatilité qui s’est emparée des marchés sous…

Tout lire

Tarifs douaniers sur l’acier et détails épineux dans l’AEUMC

•Le ministre des Finances Bill Morneau a déclaré la semaine dernière l’imposition immédiate de droits de douane et de contingents tarifaires afin d’éviter que le marché canadien se retrouve inondé par des importations d’acier provoquées par les taxes douanières américaines. Ces « mesures de sauvegarde provisoires » (considérées comme des actions d’urgence par l’Organisation mondiale du commerce) concernent sept produits de l’acier et s’appliquent à tous les pays, notamment la Chine, mais prévoient toutefois des exemptions pour les États-Unis et le Mexique, ainsi que pour de nombreux pays en développement.

Tout lire

La fièvre qui s’est emparée du marché du cannabis pourrait-elle recréer la bulle boursière de 1999?

Les investisseurs de détail ont visiblement été pris d’un véritable engouement à la perspective de voir émerger, au cours des prochains mois, un marché mondial entièrement consacré au cannabis.

Tout lire