Bienvenue dans l’impasse : soulagement des marchés
For Print Only Logo
Aperçus des marchés

Bienvenue dans l’impasse : soulagement des marchés

Auteur : La Rédaction AGF

Le 12 novembre 2018

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements

  • Les élections américaines de mi-mandat se sont soldées par un résultat largement attendu : une prise de contrôle démocrate de la Chambre des représentants et le maintien d’une majorité républicaine au Sénat. La campagne, largement assimilée à un référendum sur l’administration Trump, n’a pas provoqué la vague de contestation que les démocrates espéraient. Ils ont certes gagné 27 sièges à la Chambre des représentants, mais ce nombre demeure inférieur à celui perdu en moyenne par le parti du président lors d’une élection de mi-mandat. Les démocrates ont de plus perdu du terrain au Sénat, une situation plutôt inhabituelle dans ce type d’élection de mi-mandat pour un parti d’opposition. Les marchés ont bondi à l’annonce des résultats, conformément aux tendances historiques. Depuis 1946, ils ont effectivement progressé de plus de 15 % dans les 12 mois suivant une élection de mi-mandat.
  • La Réserve fédérale a laissé ses taux d’intérêt inchangés et a gardé le cap pour un relèvement en décembre, malgré les récentes perturbations sur les marchés financiers et les critiques du président à son égard. La banque centrale américaine a déclaré que « l’activité économique avait accéléré fortement » et que la création d’emplois « avait été soutenue », citant la baisse du taux de chômage. Elle a confirmé ses intentions de relèvement « supplémentaire progressif » dans l’énoncé de la semaine dernière, à l’issue d’une réunion de deux jours à Washington. Les perspectives apparaissent « généralement équilibrées » d’après le Federal Open Market Committee, une expression inchangée depuis la réunion précédente, à la fin du mois de septembre. Les anticipations concernant l’inflation ont été décrites comme dans l’énoncé précédent, c’est-à-dire « sans grand changement, dans l’ensemble », bien qu’elles aient légèrement été revues à la baisse au cours des dernières semaines, si l’on se fie à certaines mesures.
  • Un résultat préliminaire du moral des consommateurs publié vendredi pour le mois de novembre a légèrement surpassé les prévisions. L’indice de l’Université du Michigan a effectivement atteint 98,3 ce mois-ci. Les économistes interrogés par Refinitiv s’attendaient à un résultat préliminaire de 98, en légère baisse par rapport aux 98,6 enregistré en octobre.

Hausse du nombre de permis de construire et prévisions de ralentissement du marché immobilier au Canada

  • D’après la Société canadienne d’hypothèques et de logement, le marché immobilier canadien devrait décélérer au cours des deux prochaines années, car la hausse des prix des maisons commence à s’essouffler pour revenir à un rythme plus conforme aux données économiques fondamentales. Dans son aperçu annuel publié la semaine dernière, l’organisme national de l’immobilier prévoit que les mises en chantier et les ventes de logements devraient ralentir conjointement en 2019 et en 2020. Plus précisément, il prévoit que les mises en chantier de logements individuels et de copropriétés diminueront en 2019, pour s’établir entre 193 700 et 204 500 unités, alors que les ventes devraient atteindre 478 400 à 497 400 unités. Les prix évolueront vraisemblablement entre 501 400 $ et 521 600 $.
  • La valeur des permis de construire canadiens a augmenté de 0,4 % en septembre, par rapport au mois d’août, selon les données de Statistique Canada. Le secteur résidentiel a enregistré une hausse sur le segment des copropriétés, tout comme le segment institutionnel dans le secteur non résidentiel. La valeur des permis de construire a augmenté dans six provinces, avec une hausse record au Québec.
  • D’après un sondage de Nanos Research pour Bloomberg News, le moral des ménages a totalement récupéré depuis le passage à vide d’il y a quatre mois, qui correspondait à peu près aux épreuves des négociations entourant la mise à jour de l’Accord de libre-échange nord-américain. L’indice global a atteint un niveau moyen de 57,01 le mois dernier, le plus élevé depuis mai. Il avait atteint un creux en juillet, lorsque les frictions entre le Canada et les États-Unis atteignaient leur paroxysme. Les deux pays ont signé l’AEUMC fin septembre. Ce regain de moral souligne à quel point les tensions commerciales avec les États-Unis ont pesé sur l’économie canadienne et miné la confiance des ménages et des entreprises. Il laisse entrevoir un potentiel de reprise, maintenant que les incertitudes se dissipent. Les données indiquent que l’embellie s’est particulièrement reflétée dans les attentes de croissance des Canadiens, car celles-ci étaient tombées à leur plus bas niveau des dernières années, par crainte que les négociations commerciales achoppent.

Hausse des exportations et importations chinoises, croissance de l’économie britannique

  • L’Administration générale des douanes de la Chine a déclaré que les exportations et les importations avaient dépassé les prévisions au mois d’octobre. La Chine a enregistré un excédent commercial de 31,78 G$ avec les États-Unis en octobre, en baisse par rapport au sommet de 34,13 G$ du mois de septembre. En cumul pour les 10 premiers mois de l’année, ce surplus atteint 258,15 G$. L’excédent commercial total de la Chine s’est établi à 34,01 G$ en octobre, en deçà des prévisions des économistes, qui tablaient sur un résultat de 35 G$.
  • La Grande-Bretagne a enregistré au troisième trimestre son plus fort taux de croissance économique depuis la fin 2016, grâce à une hausse des dépenses de consommation durant un été caniculaire et marqué par la Coupe du monde de soccer. La tendance semble s’arrêter à l’approche du Brexit. L’activité économique a ainsi progressé de 0,6 % au troisième trimestre, en conformité avec les prévisions recueillies par un sondage d’économistes de Reuters, et a inscrit une hausse par rapport à 0,4 % au trimestre précédent.

À suivre

Chiffres du budget fédéral aux États-Unis, données de l’IPC, indicateurs des ventes immobilières et de la production au Canada

La semaine sera chargée aux États-Unis, avec la publication des chiffres du budget fédéral, ainsi que des indicateurs de l’IPC, de la production industrielle et des stocks des entreprises. Au Canada, les nouvelles données de vente MLS seront publiées par l’Association canadienne de l’immeuble, et les statistiques de production seront également communiquées.

 

Sources : BMO Economics, Services économiques TD, Reuters, CNBC, le 9 novembre 2018

 

Point hebdomadaire sur les marchés

Sources : Bloomberg, le 9 novembre 2018

 

Les commentaires que renferme ce document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général basés sur des informations disponibles le 9 novembre 2018 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais elle n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire de portefeuille n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus à la suite de l’utilisation ou sur la foi des informations contenues dans ce document.

 

Date de publication : le 12 novembre 2018

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

Fondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Perspectives 2019 : l’année qui s’amorce – Première partie

Perspectives 2019 : l’année qui s’amorce – Première partie

Une récession est-elle imminente? Kevin McCreadie explique pourquoi un tel événement paraît peu probable en 2019….

Tout lire
Vue d’ensemble : Historique des corrections du marché

Vue d’ensemble : Historique des corrections du marché

Les commentaires que renferme le présent document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général…

Tout lire
L’intégration des facteurs ESG : une priorité pour les investisseurs

L’intégration des facteurs ESG : une priorité pour les investisseurs

De nos jours, on constate plus que jamais que l’intégration des questions ESG est considérée comme un moyen de créer de la valeur à long terme pour les actionnaires et de contribuer, par le fait même, à l’amélioration de l’environnement et de la santé des collectivités, de même qu’au maintien de bonnes pratiques de gouvernance de la part des entreprises.

Tout lire