Aperçus des marchés

Chute du nombre d’emplois créés aux États-Unis; record annuel au Canada

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

mardi 9 octobre 2018

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements

Chute du nombre d’emplois créés aux États-Unis; record annuel au Canada

  • Le Département du Travail des É.-U. a publié la semaine dernière ses chiffres officiels de l’embauche et du chômage pour le mois de septembre, lesquels dressent le portrait le plus récent de l’économie américaine. Dans les faits, 134 000 emplois ont été créés le mois dernier, alors que les économistes de Wall Street misaient sur 168 000. D’après le Département du Travail, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont tombées à leur plus faible nombre en 49 ans et les demandes initiales de prestations d’assurance-emploi auprès de l’État se sont élevées à 207 000 (en données désaisonnalisées) pour la semaine terminée le 29 septembre, soit une diminution de 8 000.
  • De son côté, l’économie canadienne a enregistré son meilleur mois de l’année en termes de nombre d’emplois créés, mais uniquement grâce à des emplois à temps partiel. En outre, la croissance des salaires a ralenti. Les emplois créés se sont élevés à 63 300 en septembre, dont plus de 80 000 à temps partiel selon Statistique Canada. Le nombre d’emplois à temps plein a diminué de 16 900. Les économistes anticipaient une hausse mensuelle de 25 000.

Investissement de 40 G$ en GNL dans le nord de la Colombie-Britannique, subventions aux producteurs laitiers au lendemain de l’AEUMC

  • Un gazoduc reliera Dawson Creek à une nouvelle usine de traitement de gaz naturel liquéfié située à Kitimat, sur la côte ouest, moyennant un investissement de 40 G$. Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que ce projet était le plus important investissement privé dans l’histoire du Canada.
  • Il a également annoncé que les producteurs laitiers seraient dédommagés pour les pertes découlant de la conclusion du nouvel Accord États-Unis–Mexique-Canada (AEUMC). Les producteurs canadiens perdront effectivement 3,59 % de leur marché en vertu de ce nouvel accord.
  • Le gouvernement chinois a par ailleurs dénoncé des dispositions de l’AEUMC qui limiteraient la capacité du Canada à négocier un accord de libre-échange avec la Chine, dénonçant une « action hégémonique » qui « interfère de façon flagrante » avec la souveraineté d’une nation. Ce paragraphe de l’AEUMC oblige le Canada, les États-Unis et le Mexique à se prévenir mutuellement trois mois en avance de tout début de négociation d’accord de libre-échange avec un pays extérieur.

Autres nouvelles économiques

  • Le Fonds monétaire international (FMI) a prévenu que, dix ans après la crise financière mondiale, l’économie demeurait vulnérable à un nouveau choc. Dans les chapitres préliminaires de ses Perspectives de l’économie mondiale, qui doivent être publiées la semaine prochaine, le FMI a exprimé ses préoccupations à l’égard des taux d’intérêt extrêmement faibles ainsi que d’une dette publique de plus en plus élevée, avant de mettre en garde contre les difficultés importantes qui planent sur l’économie mondiale.

À suivre

Mises en chantier au Canada

Au Canada, le nombre de mises en chantier sera publié mardi. Aux États-Unis, l’indice des prix à la consommation sera communiqué cette semaine.

 

Sources : BMO Economics, Services économiques TD, Reuters, CNBC, le 5 octobre 2018

 

Point Hebdomadaire sur les marche 

 

 

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Le sondage de l’IFIC prête une voix aux investisseurs canadiens

L’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC) et la société Pollara Strategic Insights ont récemment…

Tout lire

Perspectives AGF – Une conversation avec Blake Goldring

Plus tôt aujourd’hui, Blake C. Goldring, président du conseil et chef de la direction de…

Tout lire

La réglementation doit favoriser – et non brider – le choix et l’innovation

As a long-standing participant in the Canadian financial services industry, AGF will continue to be an advocate for sound regulatory changes that are grounded in the needs of all investors. All proposed changes, however, should be coordinated in an organic way, with a view to limiting unintended consequences. We believe all Canadian investors should have access to the advice model of their choice and the flexibility to choose the right compensation model as agreed to between the investor and their advisor through open and transparent dialogue.

Tout lire