Aperçus des marchés

Comment dresser une liste des meilleures actions de catégorie A (Chine)

Auteur : 

mardi 7 août 2018

L’inclusion d’actions chinoises de catégorie A dans les divers indices MSCI est un événement majeur qui ouvre le deuxième marché boursier mondial à un nombre croissant d’investisseurs. Cependant, les occasions d’acheter des actions cotées sur les Bourses de la Chine continentale resteront limitées pendant les prochaines années. Il faudra encore du temps pour qu’elles prennent une place plus importante dans nos straté­gies diversifiées axées sur les pays en développement.

Depuis le 1er juin dernier et jusqu’en septembre, MSCI prévoit d’ajouter 233 actions de catégorie A, sur à peu près 3 500 titres actuellement cotés sur les marchés intérieurs de Shanghaï et de Shenzhen. Ces titres représenteront un peu moins de 1 % de l’indice de référence des marchés émergents préparé par cette société mondiale. Leur pondération augmentera au fil du temps, vu l’inclusion de la totalité des actions de catégorie A dans 8 à 10 ans.

Cette année, les actions de catégorie A sélectionnées pour l’inclusion sont essentiellement des actions de grandes et de très grandes capitalisations ayant des bénéfices et des rendements boursiers élevés de même qu’une volatilité et un bêta faibles. Les titres de moyennes ou de petites capitalisations seront probablement ajoutés au fil du temps afin de mieux refléter les caractéristiques globales du marché intérieur chinois, mais MSCI a expliqué devoir encore tenir compte d’un certain nombre d’éléments dans son processus d’inclusion.

Plus précisément, elle veut pouvoir observer une adéquation plus importante du marché des actions de catégorie A avec les normes d’accessibilité du marché international, en plus d’un assouplissement des limites de négociation quotidiennes, un progrès continu quant aux suspensions des négociations et un nouveau relâchement des restrictions sur les instruments d’investissement liés à un indice.

Compte tenu de cette progression graduelle vers une inclusion totale, les investisseurs devront soigneusement analyser les caractéristiques du marché des actions de catégorie A et les avantages potentiels des sociétés qui y sont cotées dans le contexte d’un bassin beaucoup plus important d’occasions dans d’autres marchés émergents.

Tout d’abord, les Bourses de Shanghaï et de Shenzhen comprennent plusieurs secteurs uniques dont les titres ne sont pas facilement accessibles sur les marchés extraterritoriaux (p. ex., la médecine traditionnelle chinoise). Ensemble, elles ont une pondération plus importante dans les secteurs des biens industriels, des biens de consommation, des matériels de base et des soins de santé que le marché de Hong Kong (actions de catégorie H). Les actions de catégorie A pourraient peut-être en même temps être un moyen plus efficace d’accroître son exposition dans la nouvelle économie chinoise, qui connaît une croissance rapide.

Du point de vue de la diversification, les actions de catégorie A ont aussi été historiquement moins corrélées avec les actions mondiales que les actions de catégorie H. Selon une recherche d’UBS, la dispersion des rendements des actions de catégorie A est nettement plus élevée que celle de beaucoup d’autres marchés, ce qui est une donnée intéressante pour les investisseurs actifs.

Cependant, le fait que les actions de catégorie A ont habituellement un rendement inférieur à celui des autres marchés mondiaux contrebalance peut-être ces avantages. Certains aspects comportementaux du marché des actions de catégorie A peuvent déboucher sur une expérience de négociation très différente de l’expérience habituelle pour de nombreux investisseurs mondiaux qui sont depuis peu sur le marché.

La participation des investisseurs de détail en Chine représentait 85,6 % du volume total de négociations des actions de catégorie A en 2016, selon une enquête publiée l’an dernier par la Bourse de Shanghaï. Le manque de participation des investisseurs institutionnels peut déboucher sur une inefficience des cours et a eu tendance à coïncider avec une préférence générale pour des titres à petite capitalisation ou caractérisés par une forte progression qui sont plus volatils que les titres d’importantes sociétés de premier ordre.

Les multiples facettes du marché des actions chinoises de catégorie A peuvent aider un investisseur à diversifier son portefeuille, mais cette diversification doit toujours aller de pair avec une analyse approfondie des sociétés prises en considération.

Ainsi, les critères utilisés par l’équipe des actions mondiales AGF pour ajouter des actions de catégorie A ne sont pas différents de ceux utilisés pour tous les autres titres dans l’univers de placement. Nous attendons des sociétés qu’elles génèrent un rendement en trésorerie du capital investi élevé et nous voulons que les titres considérés pour l’achat aient au moins un potentiel d’appréciation de 15 % sur les 12 à 18 prochains mois.

Nous avons repéré plusieurs actions de catégorie A intéressantes, mais des évaluations démesurément élevées nous ont empêchés de les acheter jusqu’à maintenant. Lorsque nous le ferons, notre exposition restera probablement minimale pendant que nous attendons patiemment que d’autres occasions se manifestent.

Regina Chi est vice-présidente et gestionnaire de portefeuille à Placements AGF Inc. Elle collabore régulièrement à Perspectives AGF.

Les commentaires que renferme le présent document sont fournis à titre de renseignement d’ordre général basés sur des informations disponibles au 7 août 2018 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire de portefeuille n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans ce document. Nous invitons les investisseurs à obtenir les conseils d’un conseiller financier.
Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive de La Société de Gestion AGF Limitée, un émetteur assujetti au Canada. Les filiales faisant partie de Placements AGF sont Placements AGF Inc. (« AGFI »), Gestion de placements Highstreet (« Highstreet »), AGF Investments America Inc. (« AGFA »), AGF Asset Management (Asia) Limited (« AGF AM Asia ») et AGF International Advisors Company Limited (« AGFIA »). AGFA est inscrite aux États-Unis à titre de conseiller. AGFI et Highstreet sont inscrites à titre de gestionnaires de portefeuille auprès des commissions des valeurs mobilières canadiennes. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès de l’Australian Securities & Investments Commission. AGF AM Asia est inscrite à Singapour à titre de gestionnaire de portefeuille. Les filiales faisant partie de Placements AGF gèrent plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Investissement factoriel : Le moment est-il venu de retrouver de la valeur?

Stephen Duench présente son point de vue sur le faible rendement du facteur valeur par…

Tout lire

Faut-il parler de l’accord USMC?

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements Donald…

Tout lire