Comment la cote de popularité du président Donald Trump se compare-t-elle aux rendements du marché?

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

jeudi 28 septembre 2017

Les scandales politiques font l’objet d’une vaste couverture médiatique dans les journaux et sur les réseaux de télévision consacrés aux affaires, même si la plupart des événements sont difficiles à cerner au sein des marchés financiers. Comme nous l’avons expliqué tout récemment dans notre Aperçu des marchés sur les tensions en Corée du Nord, les risques géopolitiques n’ont pas, par le passé, influencé outre mesure les marchés à long terme, à l’exception des réactions impulsives initiales.

De façon semblable, la cote de popularité des présidents américains n’a dans l’ensemble présenté aucun lien évident avec les rendements des marchés, sauf si cette cote chute à des planchers extrêmes. Il est intéressant de souligner que depuis 1960, les meilleurs rendements coïncident en moyenne avec une cote de popularité oscillant entre 35 et 50 %, le niveau de complaisance où se situent actuellement les États-Unis. Les marchés semblent ressentir les effets du dysfonctionnement à Washington seulement lorsque la cote de popularité présidentielle recule sous la barre des 35 %. Dans ce cas, ils subissent des pertes moyennes de plus de 10 %.

Cette mesure vaut la peine d’être suivie de près, toutefois, car la cote de popularité du président Donald Trump au 1er septembre n’était que de 36 % et présentait une forte tendance à la baisse. Confrontée au plafond de la dette imminent, aux négociations de l’ALENA, aux retards de la réforme fiscale et à l’impasse avec la Corée du Nord, la popularité de Trump sera certainement mise à l’épreuve au cours des semaines à venir.

Cote de popularité des présidents américains comparée à l’indice Dow Jones

Source : Ned Davis Research, septembre 2017
Les commentaires que renferme ce document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général fondés sur des informations disponibles au 30 août 2017 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre, ni une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire de portefeuille n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans ce document. Nous invitons les investisseurs à obtenir les conseils d’un conseiller financier.

 

D'autres articles semblables.

La Réserve fédérale américaine révèle de nouvelles hausses à venir

La Réserve fédérale prévoit quatre hausses de taux en 2018 Pour la septième fois depuis…

Tout lire

Les données économiques laissent entrevoir une progression des marchés

Après une semaine chargée sur le plan des événements géopolitiques, des réunions des banques centrales…

Tout lire

Conséquences de la technologie financière

La technologie financière donne lieu à une révolution numérique dans le monde de la finance…

Tout lire