Comment la cote de popularité du président Donald Trump se compare-t-elle aux rendements du marché?
For Print Only Logo
Aperçus des marchés

Comment la cote de popularité du président Donald Trump se compare-t-elle aux rendements du marché?

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

jeudi 28 septembre 2017

Les scandales politiques font l’objet d’une vaste couverture médiatique dans les journaux et sur les réseaux de télévision consacrés aux affaires, même si la plupart des événements sont difficiles à cerner au sein des marchés financiers. Comme nous l’avons expliqué tout récemment dans notre Aperçu des marchés sur les tensions en Corée du Nord, les risques géopolitiques n’ont pas, par le passé, influencé outre mesure les marchés à long terme, à l’exception des réactions impulsives initiales.

De façon semblable, la cote de popularité des présidents américains n’a dans l’ensemble présenté aucun lien évident avec les rendements des marchés, sauf si cette cote chute à des planchers extrêmes. Il est intéressant de souligner que depuis 1960, les meilleurs rendements coïncident en moyenne avec une cote de popularité oscillant entre 35 et 50 %, le niveau de complaisance où se situent actuellement les États-Unis. Les marchés semblent ressentir les effets du dysfonctionnement à Washington seulement lorsque la cote de popularité présidentielle recule sous la barre des 35 %. Dans ce cas, ils subissent des pertes moyennes de plus de 10 %.

Cette mesure vaut la peine d’être suivie de près, toutefois, car la cote de popularité du président Donald Trump au 1er septembre n’était que de 36 % et présentait une forte tendance à la baisse. Confrontée au plafond de la dette imminent, aux négociations de l’ALENA, aux retards de la réforme fiscale et à l’impasse avec la Corée du Nord, la popularité de Trump sera certainement mise à l’épreuve au cours des semaines à venir.

Cote de popularité des présidents américains comparée à l’indice Dow Jones

Source : Ned Davis Research, septembre 2017
Les commentaires que renferme ce document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général fondés sur des informations disponibles au 30 août 2017 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre, ni une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire de portefeuille n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans ce document. Nous invitons les investisseurs à obtenir les conseils d’un conseiller financier.

 

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

L’intégration des facteurs ESG : une priorité pour les investisseurs

L’intégration des facteurs ESG : une priorité pour les investisseurs

De nos jours, on constate plus que jamais que l’intégration des questions ESG est considérée comme un moyen de créer de la valeur à long terme pour les actionnaires et de contribuer, par le fait même, à l’amélioration de l’environnement et de la santé des collectivités, de même qu’au maintien de bonnes pratiques de gouvernance de la part des entreprises.

Tout lire
Les technologies financières créeront-elles un bouleversement de taille?

Les technologies financières créeront-elles un bouleversement de taille?

Les technologies financières viennent bouleverser le segment des paiements interentreprises, une transformation attendue qui représente…

Tout lire
Foire aux questions : le point sur les instruments de crédit

Foire aux questions : le point sur les instruments de crédit

Le placement dans les instruments de crédit est souvent mal interprété en tant que simple méthode visant l’accroissement des rendements, qui convient à des investisseurs simplement en quête d’une solution axée sur des rendements accrus. Mais pour moi, il a toujours été question d’un exercice visant à maximiser les rendements globaux (plutôt que d’une simple recherche de taux de rendement), lesquels peuvent provenir d’encaissements de coupons ou d’une appréciation des cours. En outre, on ne peut atteindre l’objectif d’une recherche de rendements optimaux ne sans tenir compte des risques inhérents à un secteur, un thème de placement ou une société. Selon moi, compte tenu de la nature asymétrique et du rapport risque-rendement de la catégorie d’actif, le placement dans des instruments de crédit consiste d’abord à éviter les mauvais placements, avant de choisir les bons.

Tout lire