L’ABC de la littératie financière
For Print Only Logo
Aperçus des marchés

L’ABC de la littératie financière

Auteur : 

Le 14 novembre 2017

La littératie financière est un peu comme la météo : tout le monde s’en plaint, mais personne ne fait rien pour y changer quoi que ce soit.

Nous connaissons tous des gens de divers âges qui rouspètent constamment parce qu’ils ne comprennent pas bien les placements ni la planification financière. Ils ont habituellement de nombreuses excuses pour ne pas avoir pris leur destinée financière en main. Qui plus est, au lieu de les aider, la grande quantité d’information et d’applications en circulation ne fait que semer un vent de stress et de confusion généralisée.

En fait, un sondage mené auprès des investisseurs d’AGF a démontré que seulement 25 % des Canadiens se considèrent très renseignés en matière de placements. Ce faible taux de littératie financière est inquiétant à la lumière du niveau d’endettement des particuliers et des ménages au Canada.

Comme novembre est le Mois de la littératie financière au Canada, ceux et celles qui désirent améliorer leur niveau de littératie financière devraient en profiter pour revoir les notions de base.

Comme n’importe quel sujet, le meilleur point de départ est la volonté d’apprendre et de trouver un mentor digne de confiance.

AGF a toujours prôné la valeur des conseils; considérez votre conseiller financier comme un formateur et un enseignant de la finance. Notre étude a aussi dévoilé que bon nombre d’investisseurs canadiens se fient à leur conseiller, du moins en partie, pour les aider à prendre des décisions financières. Bien que près de la moitié des répondants disent compter sur leur conseiller pour prendre la plupart de leurs décisions de placement, sinon toutes, bon nombre d’entre eux, tel que mentionné plus haut, ont des connaissances limitées sur les placements. Même si les investisseurs se disent très satisfaits de la relation qu’ils ont avec leur conseiller (70 % se disent très satisfaits, tandis que seulement 3 % se disent insatisfaits), tous auraient intérêt à améliorer leur littératie financière.

Que devraient considérer les aspirants en littératie financière?

Premièrement, il est important de comprendre que le plan financier doit être fait sur mesure pour la personne à qui il s’adresse. Si une certaine approche a fonctionné pour un membre de votre famille ou un ami, cela ne signifie pas qu’elle serait adaptée à vos besoins.

De temps à autre, une personne qui découvre un moyen infaillible de mettre la main sur votre argent et de le gérer publie un nouveau livre. Ce livre contient peut-être de bonnes idées pratiques, mais la seule personne qui s’enrichit rapidement est l’auteur. Pour concevoir un plan viable à long terme, vous devez bien vous connaître.

Deuxièmement, fixez-vous des objectifs clairs. Vous n’atteindrez jamais votre destination, même si vous avez une très bonne carte géographique, si vous ne savez pas où vous voulez aller. Sachez toutefois que ces objectifs sont appelés à changer, de même que le chemin pour y parvenir. Soyez réaliste, vous ne pouvez tout simplement pas cocher la case « plan financier » sur votre liste de choses à faire et penser que tout est réglé. Ce n’est que le début, pas la fin. Une bonne idée est de procéder à une évaluation annuelle et à un recalibrage de votre plan.

Troisièmement, et c’est peut-être le point le plus important, résistez à la tentation de réagir impulsivement. Les marchés des capitaux sont parfois agités, mais si vous avez un plan bien défini et des objectifs clairs, n’en dérogez pas. Liquider vos placements lorsque les marchés sont ébranlés est rarement une bonne tactique. Par contre, si vos objectifs sont précis et que vous ciblez certains titres ou secteurs, il est possible que cette même agitation recèle des occasions d’achat à bon prix.

À l’instar de toute autre forme de littératie, on n’apprend pas à lire du jour au lendemain. Les efforts et la pratique amènent les gens à pouvoir faire plus que simplement parler de la météo.

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

Fondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Les résultats de l’enquête de 2018 auprès des investisseurs : révélateurs pour les organismes de réglementation

Les résultats de l’enquête de 2018 auprès des investisseurs : révélateurs pour les organismes de réglementation

Canadian investors continue to use their voice during a time of debate and consultation within our industry, expressing a clear appreciation for the value of advice and the current compensation models available to them. The Gandalf Group recently released the results of its 2018 Investor Survey, commissioned by AGF.

Tout lire
Situation du commerce en Amérique du Nord après l’AEUMC

Situation du commerce en Amérique du Nord après l’AEUMC

L’accalmie est bienvenue, mais il ne faut pas négliger les barrières non tarifaires La semaine…

Tout lire
Le sondage de l’IFIC prête une voix aux investisseurs canadiens

Le sondage de l’IFIC prête une voix aux investisseurs canadiens

L’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC) et la société Pollara Strategic Insights ont récemment…

Tout lire