Le PIB des États-Unis continue de progresser et dépasse les attentes au troisième trimestre
For Print Only Logo
Aperçus des marchés

Le PIB des États-Unis continue de progresser et dépasse les attentes au troisième trimestre

Auteur : 

lundi 29 octobre 2018

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements

Rebond du PIB et décélération des commandes de biens durables aux États-Unis

  • Les données publiées par le département du Commerce des États-Unis ont témoigné d’une croissance de l’économie américaine supérieure aux attentes au troisième trimestre, d’une inflation maîtrisée et de dépenses de consommation en hausse. Le produit intérieur brut a inscrit une progression annuelle de 3,5 %, légèrement supérieure aux 3,4 % attendus, ce qui marque toutefois un ralentissement par rapport au rythme de 4,2 % enregistré au deuxième trimestre. Une forte hausse de la consommation et des dépenses publiques a contribué à la vigueur de l’économie. Les exportations ont diminué, car les sociétés avaient accéléré leurs livraisons en début d’année afin d’échapper à l’entrée en vigueur de nouveaux tarifs douaniers. Le département du Commerce a déclaré que l’indice « PCE » des dépenses de consommation personnelle, une importante mesure de l’inflation, avait progressé de 1,6 % le trimestre dernier, alors que les attentes tablaient sur 2,2 %.
  • Les commandes industrielles de produits à prix élevé auprès d’entreprises américaines ont significativement ralenti en septembre. Le département du Commerce a également précisé que la demande de biens durables avait augmenté de 0,8 % en septembre, une décélération notable par rapport à la hausse de 4,6 % du mois d’août. Cette variation s’explique largement par la sous-catégorie volatile des appareils aériens : celle-ci a enregistré une baisse de 17,5 % en septembre, après avoir connu une montée en flèche de 63,7 % en août. Dans l’ensemble, les commandes d’équipements de transport ont grimpé de 1,9 %. À l’exclusion de cette catégorie, les commandes de biens durables ont augmenté d’un maigre 0,1 %, par rapport à 0,3 % en août. Les commandes d’équipements ont progressé de 0,8 %, tandis que la demande de métaux primaires, comme l’acier, a augmenté de 0,1 %. La demande concernant les ordinateurs a ralenti de 0,4 % et les commandes d’équipements de communication ont fléchi de 0,1 %.

Hausse des taux de la BdC, mise en garde de la SCHL concernant un marché immobilier « très vulnérable »

  • La Banque du Canada a poursuivi sur sa lancée avec une hausse des taux d’intérêt et une déclaration, la première en 10 ans, de son intention d’arrêter totalement les mesures de relance monétaire. La banque centrale canadienne a relevé son taux directeur à un jour d’un quart de point, à 1,75 %, la semaine dernière. Il s’agit de la troisième hausse de l’année et de la cinquième depuis le début du cycle de resserrement, en 2017. En outre, la BdC a cessé de faire référence à son « approche graduelle » et a exprimé au contraire le besoin de ramener les taux à des niveaux « neutres » qui ne servent plus une politique de relance.
  • Les finances publiques du gouvernement fédéral affichaient un surplus au cinquième mois de l’exercice, mais le dernier budget prévu tablait sur un déficit de 18,1 milliards $. Le plus récent rapport de suivi mensuel du Ministère des Finances a indiqué que le gouvernement avait accumulé un déficit de 1,9 milliard $ au mois d’août, mais que son budget demeurait excédentaire de 2,6 milliards depuis le début de l’exercice ouvert le 1er avril dernier. Il s’agit d’une amélioration par rapport au déficit de 2,9 milliards $ qui s’était accumulé à la même période, l’an dernier.
  • La Société canadienne d’hypothèques et de logement a mis en garde contre la « grande vulnérabilité » du marché immobilier canadien, malgré la détente constatée dans les prix. Dans son évaluation du quatrième trimestre, l’organisme fédéral a déclaré que les prix de l’immobilier à Toronto, Vancouver, Victoria et Hamilton commençaient à refléter davantage les données fondamentales du marché, notamment les revenus, les taux hypothécaires et la population. Le rapport précisait que le marché dans la région de Montréal apparaissait « proche de la surchauffe », tandis qu’un volume excessif de constructions se maintenait à Edmonton, Calgary, Saskatoon, Winnipeg et Régina.
  • La confiance des dirigeants de petites et moyennes entreprises au Canada, mesurée par le baromètre de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, a fléchi de 0,9 point en octobre, à 60,5. Il s’agit de la seconde baisse mensuelle consécutive, mais l’indice demeure au-dessus de son niveau de l’an dernier et conforme aux dernières tendances.

Signature de 500 contrats Chine/Japon, réunion des ministres de la zone euro à propos de l’Italie

  • Lors d’une conférence de presse conjointe tenue vendredi dernier, les dirigeants de la Chine et du Japon ont annoncé qu’ils s’étaient mis d’accord pour intensifier la coopération économique entre les deux pays et ne pas se menacer mutuellement. Pas moins de 500 contrats ont été signés à cette occasion. Parmi les dispositions ainsi conclues, citons la réactivation du mécanisme d’échange de devises abandonné en 2013. Le premier ministre chinois Li Keqiang a également appelé de ses vœux la conclusion rapide de l’accord de partenariat transpacifique, lequel compte 16 pays, mais pas les États-Unis.
  • Les ministres des Finances de la zone euro examineront le budget préliminaire italien de 2019 au cours de leur prochaine réunion, le 5 novembre, bien que l’Italie ait demandé un report. Les taux de rendement des obligations d’État italiennes ont bondi en septembre, lorsque le gouvernement eurosceptique actuellement au pouvoir en Italie a communiqué dans son budget de dépenses publiques illimitées, lequel aggraverait le fort endettement du pays et contreviendrait aux règles en vigueur dans l’Union européenne.

À suivre

PIB canadien, décision sur les taux d’intérêt de la Banque du Canada et indicateurs économiques aux États-Unis

Au Canada, les chiffres du PIB du mois d’août seront publiés cette semaine, ainsi que les résultats de l’enquête sur la population active du mois d’octobre. Aux États-Unis, les marchés surveilleront étroitement les conclusions de l’enquête réalisée auprès des établissements de travail ainsi que les commandes industrielles et les dépenses de construction.

Source : BMO Economics, Services économiques TD, Reuters, Globe and Mail, CNBC, le 26 octobre 2018

Point hebdomadaire sur les marchés 

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Serait-il temps de miser sur la génomique?

Serait-il temps de miser sur la génomique?

Les progrès réalisés en biotechnologie, en séquençage et en modification du génome ont ouvert la voie à de tout nouveaux champs de possibilités dans le secteur des soins de santé, générant ainsi de nouvelles occasions pour les investisseurs. Carmen Tang fait le point.

Tout lire
Bienvenue dans l’impasse : soulagement des marchés

Bienvenue dans l’impasse : soulagement des marchés

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements Les…

Tout lire
Après les élections de mi-mandat : les gagnants, les perdants et l’impasse en vue

Après les élections de mi-mandat : les gagnants, les perdants et l’impasse en vue

Les investisseurs n’aiment pas l’incertitude et les élections américaines de mi-mandat se sont conclues avec…

Tout lire