Le retrait de D. Trump de l’accord sur le nucléaire iranien et autres nouvelles économiques

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

lundi 14 mai 2018

Donald Trump se retire de l’accord sur le nucléaire iranien

  • Le président américain a indiqué que les États-Unis se retiraient de cet accord « horrible et biaisé » qui a détourné des financements pour causer la terreur au Moyen-Orient.
  • La décision entre en vigueur immédiatement et toutes les sanctions précédemment suspendues ont été restaurées. L’annonce s’est répercutée sur le prix de pétrole, qui a évolué en dents de scie toute la semaine.
  • Au cours d’une autre allocution, le président Trump a dévoilé la semaine dernière sa mesure « American Patients First » qui vise à baisser le prix des médicaments d’ordonnance. Il a déclaré qu’il comptait supprimer les intermédiaires et favoriser la concurrence, mais sans fournir de précision.

Légère accélération de l’inflation aux États-Unis

  • L’inflation américaine a atteint 0,2 % en avril, un rythme légèrement inférieur aux prévisions, mais suffisamment élevé pour pour atteindre 2,5 % en données annualisées.
  • Le prix de l’essence a rebondi de 3,0 % après un repli conséquent le mois précédent et les prix alimentaires ont enregistré en avril leur plus importante hausse mensuelle en un an, soit 0,3 %. La diminution des coûts des billets d’avion de 2,7 % au cours du mois et de 6,9 % par rapport à l’an dernier a contenu l’inflation.
  • En excluant les articles volatils, l’inflation de base s’est établie à 0,1 % en avril et n’a pas changé au cours des 12 derniers mois pour se maintenir à 2,1 %.

Le marché du travail demeure dynamique au Canada

  • L’économie canadienne a enregistré une perte nette de 1 100 emplois en avril, après d’importants gains réalisés le mois précédent. Le solde s’explique par la disparition de postes à temps partiel (-2,8 % en données annualisées), mais 28 800 postes à temps plein ont été créés en contrepartie (+2,6 % en données annualisées). Le ralentissement accusé dans les secteurs de la construction, du commerce de détail et du commerce de gros a été largement compensé par les embauches réalisées dans les secteurs des services, notamment pour les postes professionnels et techniques.
  • Le taux de chômage au Canada renoue avec un creux historique de 5,8 % qui n’avait pas été constaté depuis 40 ans, avec un plancher à 5,0 % en Colombie-Britannique.
  • Ce marché du travail tendu a tiré les rémunérations à la hausse. Le salaire horaire moyen a effectivement augmenté en données annualisées de 3,6 % pour rejoindre les sommets enregistrés au cours de ce cycle.

Autres nouvelles économiques

  • Les mises en chantier au Canada ont marqué une pause en avril, en baisse de 4,9 % par rapport au mois précédent, mais la tendance à long terme demeure encourageante. Le nombre de chantiers commencés le mois dernier a diminué de 9,6 % pour les maisons individuelles détachées et de 2,6 % pour les copropriétés. L’Ontario et la Colombie-Britannique ont déploré les plus forts ralentissements en avril, tandis que le Québec a enregistré un nombre de mises en chantier parmi les plus élevés de ce cycle. Le nombre de permis de construire, également communiqué au cours de la semaine, a augmenté de 3,1 % en mars, grâce au nombre élevé de projets de copropriétés au Québec et en Colombie-Britannique.
  • La Banque d’Angleterre a laissé ses taux directeurs inchangés après un ton pourtant relativement ferme en début de trimestre. Les dernières données économiques plutôt décevantes ont influé sur sa décision, mais ses commentaires sont demeurés positifs et ne mentionnaient plus le risque de détérioration des négociations du Brexit.

À suivre

La période d’expansion économique pourrait toucher à sa fin au Japon

  • Au Canada, les chiffres de l’inflation et des ventes au détail doivent être communiqués vendredi. Dans la zone euro, les données concernant l’inflation du mois d’avril doivent également être communiquées au cours de la semaine. Enfin, au Japon, la communication mardi du PIB du premier trimestre signera éventuellement l’arrêt d’une phase de croissance qui avait duré deux ans.

Point hebdomadaire sur les marchés

 

D'autres articles semblables.

La négociation boursière à travers le bruit et les robots

Les négociateurs à haute fréquence et les robots pèsent de plus en plus dans l’industrie,…

Tout lire

L’expansion économique prend fin au Japon

Chiffres de l’inflation et des ventes au détail au Canada L’indice des prix à la…

Tout lire

Qu’est-ce qui fait réellement monter les prix du pétrole?

La récente flambée des prix du pétrole a attiré l’attention des investisseurs; le prix du…

Tout lire