Aperçus des marchés

Le tour du monde – Mise à jour hebdomadaire

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

lundi 2 octobre 2017

« Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements »

Rétrospective de la semaine

Pause de l’économie canadienne

  • L’économie canadienne a fait du surplace en juillet, n’atteignant pas les estimations de légère croissance. Un certain ralentissement semble probable, le PIB canadien ayant inscrit en moyenne une progression mensuelle de 0,4 % au cours du premier semestre 2017.
  • La croissance nulle du PIB s’est ressentie parmi les 20 secteurs d’activité principaux, puisque seulement 11 ont clôturé en territoire positif au cours du mois, soit le plus faible nombre depuis octobre 2016. Les secteurs de la production de biens ont ralenti de 0,5 %, contrairement aux secteurs des services qui ont progressé de 0,2 %.
  • Les chiffres de juillet concernant le PIB seront les derniers publiés avant le 25 octobre, date de la prochaine décision sur les taux d’intérêt de la Banque du Canada. Dans ces conditions, une nouvelle hausse à court terme paraît peu probable, comme en attestent les commentaires prudents du gouverneur Poloz entendus au cours de la semaine.

Inflation inchangée dans la zone euro

  • L’inflation s’est avérée inférieure aux estimations de septembre dans la zone euro : les prix ont augmenté de 1,5 % en rythme annualisé, comme au mois précédent, bien en deçà de l’objectif de 2 % fixé par la banque centrale. L’inflation de base a ralenti pour atteindre son plus faible rythme en trois mois, soit 1,1 %.
  • Au sein de la région, l’inflation a ralenti en Italie, mais a légèrement augmenté en France.
  • L’Allemagne a déclaré, dans un communiqué distinct, que son taux de chômage était redescendu sous la barre de 5,6 %, un nouveau creux depuis la réunification du pays. Ces données mitigées surviennent alors que la Banque centrale européenne envisage une réduction de ses assouplissements monétaires à l’approche de sa réunion du 26 octobre.

Victoire électorale d’Angela Merkel en Allemagne

  • L’union chrétienne-démocrate (« CDU ») a remporté 32,5 % des suffrages exprimés le 24 septembre en Allemagne, offrant ainsi à la chancelière Angela Merkel un quatrième mandat.
  • Ce résultat s’est avéré toutefois quelque peu décevant pour la CDU, contrainte de former un gouvernement de coalition après avoir perdu 8 % des votes depuis la dernière élection et enregistré son moins bon score depuis 1949. Le Parti social-démocrate de centre gauche, arrivé en deuxième place avec 20,5 % des votes, ayant refusé de se joindre au gouvernement, la chancelière Merkel a dû s’allier avec les Démocrates libres et les partis écologistes dans une coalition « jamaïcaine », en référence aux couleurs respectives des trois partis.
  • La formation d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne a créé la surprise en recueillant 13,5 % des voix et entre ainsi au Parlement pour la première fois.

Autres nouvelles économiques

  • Les ventes de nouvelles maisons ont accusé une baisse marquée de 3,4 % en août aux États-Unis, pour atteindre leur plus faible volume de l’année. Bien que les conditions climatiques aient eu des incidences sur les logements neufs (qui représentent environ 10 % du total des ventes), le ralentissement a été généralisé, trois régions sur quatre enregistrant une contraction au cours du mois. Par ailleurs, les commandes de biens durables ont augmenté de 1,7 % aux États-Unis en août, principalement grâce à une hausse de 4,9 % des équipements de transport. Les commandes de base, qui ne prennent pas en compte l’aviation, ont augmenté de 0,9 %, inscrivant ainsi une sixième progression mensuelle au cours des huit derniers mois.
  • Au Japon, l’inflation globale et l’inflation de base des 12 derniers mois ont toutes deux progressé de 0,7 % en août, les prix inclus dans le premier indicateur atteignant leur plus haut niveau depuis 2015. Le taux de chômage au Japon s’est maintenu à 2,8 % pour un troisième mois consécutif, tandis que les ventes au détail ont progressé de 1,7 % en données annualisées. La production industrielle a bondi de 2,1 % par rapport à l’an dernier et l’indice manufacturier du PMI a augmenté de 0,4 point pour atteindre 52,6. Cette embellie importante de l’économie japonaise paraît de bon augure pour une réélection du premier ministre Abe, à l’approche de la date du prochain suffrage.

À Suivre

Communication des données sur l’emploi au Canada et aux États-Unis

  • Le Canada et les États-Unis communiqueront vendredi leurs données sur le marché du travail pour septembre. Les chiffres canadiens devraient refléter un ralentissement après un premier semestre particulièrement dynamique, tandis que les données américaines indiqueront dans quelle mesure les ouragans ont pesé sur les salaires. La zone euro communiquera ses chiffres sur le chômage, tandis que des mises à jour sur la production industrielle sont attendues aux États-Unis, au Japon et dans la zone euro également.

Point hebdomadaire sur les marchés

 

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Investissement factoriel : Le moment est-il venu de retrouver de la valeur?

Stephen Duench présente son point de vue sur le faible rendement du facteur valeur par…

Tout lire

Faut-il parler de l’accord USMC?

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements Donald…

Tout lire