Le tour du monde – Mise à jour hebdomadaire

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

lundi 25 septembre 2017

« Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements »

Rétrospective de la semaine

La Réserve fédérale des états-unis sur le point de réduire son bilan en octobre

  • La Réserve fédérale américaine (la Fed) a annoncé qu’elle commencerait à réduire son bilan en octobre, qui pèse actuellement 4,5 billions $US. Comme annoncé dans précédemment, le réinvestissement des montants issus des obligations arrivant à maturité sera progressivement arrêté, au rythme de 6 milliards $ pour les bons du Trésor et de 4 milliards $ pour les titres adossés à des créances hypothécaires.
  • La Fed a maintenu ses taux comme prévu, mais a rappelé sa ferme intention de procéder à une dernière hausse avant la fin de l’année, déclenchant un rebond des rendements des bons du Trésor américain et un raffermissement du dollar.
  • Dans le résumé de ses projections économiques, celle-ci anticipe une croissance « modérée » correspondant à une augmentation du PIB de 2,4 % cette année et d’environ 2,0 % jusqu’en 2020. Les prévisions de chômage aux États-Unis ont également été revues à la baisse à 4,1 % pour 2018 et 2019, après quoi il devrait remonter à 4,2 % en 2020. La Réserve fédérale a également réduit son estimation médiane pour l’inflation de base des dépenses personnelles de consommation (DPC) de 1,7 % à 1,5 % cette année et de 2,0 % à 1,9 % pour 2018; tout en ramenant son taux final de 3,0 % à 2,75 % dans ses perspectives à long terme des taux directeurs. Sur le plan des placements, il s’agit d’une bonne nouvelle pour les obligations et les actions, mais d’une mauvaise nouvelle pour le dollar US.

Accélération de l’inflation au Canada

  • L’inflation canadienne a atteint 1,4 % en données annualisées au mois d’août, par rapport à 1,2 % le mois précédent, en raison essentiellement d’une augmentation de 2,9 % du prix de l’essence. Les prix alimentaires ont enregistré une hausse de 0,3 % au cours des douze derniers mois, après une baisse qui a duré près d’un an.
  • L’inflation de base a atteint 1,5 % en données annualisées, deux indicateurs parmi les trois utilisés par la Banque du Canada clôturant en territoire positif en août. Il s’agit du troisième mois consécutif de hausse.
  • À l’échelle régionale, les prix ont augmenté dans neuf provinces sur dix. Seul le Manitoba a enregistré une stagnation des prix au mois d’août.

Ralentissement de l’activité immobilière aux états-unis

  • Les mises en chantier aux États-Unis ont diminué de 0,8 % en août, soit le cinquième ralentissement au cours des six derniers mois. Le segment des copropriétés a causé cette baisse, avec un recul de 5,8 %, tandis que les mises en chantier de maisons unifamiliales augmentaient de 1,6 %. Les conditions météorologiques ont pesé dans la balance en fin de mois, puisqu’on a noté un ralentissement de près de 8 % de l’activité dans le sud des États-Unis, et devraient également affecter les données de septembre.
  • Sur une note plus positive pour l’avenir, le nombre de permis de construire a augmenté de 5,7 % au cours du mois, renouant avec son rythme le plus élevé de l’année.
  • Citons également la baisse de 1,7 % des ventes de maisons existantes aux États-Unis en août, qui sont tombées à leur plus faible niveau de l’année. Les excellentes données mensuelles enregistrées pour le segment des copropriétés ont été largement compensées par la faiblesse des ventes de maisons unifamiliales. L’ouragan n’a pas seulement affaibli les mises en chantier, mais également les ventes de maisons existantes : celles-ci ont enregistré une hausse de 1,3 % en août si l’on exclut les données du sud des États-Unis.

Autres nouvelles économiques

  • Les ventes au détail canadiennes ont augmenté de 0,4 % en juillet, surpassant allègrement des prévisions établies à 0,1 %. La hausse est toutefois attribuable à une augmentation des prix, les volumes ayant légèrement diminué au cours du mois. Les ventes d’automobiles ont augmenté de 1,4 % et devraient normalement établir un nouveau record annuel. Les ventes de nourriture et de boissons ont augmenté pour un quatrième mois consécutif, de 0,9 %. À l’échelle régionale, la plus forte croissance des ventes a été enregistrée au Yukon, le Québec et la Colombie-Britannique terminant juste derrière.
  • Dans la zone euro, les données industrielles du PMI ont atteint leur plus haut niveau depuis 2011, bondissant de 0,8 pour atteindre 58,2 en septembre, notamment grâce au moral des consommateurs, qui n’avait pas été aussi solide depuis 16 ans. L’indice industriel du PMI s’est d’ailleurs élevé à 60,6 en Allemagne, renouant avec un sommet de six ans et demi. Aux États-Unis, l’activité industrielle a poursuivi à un rythme relativement lent en septembre et a clôturé en légère hausse à 53,0.

À Suivre

PIB Canadien

  • Le PIB du mois de juillet au Canada sera publié vendredi et la forte croissance économique enregistrée au premier semestre 2017 devrait se poursuivre. À l’étranger, la zone euro et le Japon communiqueront leurs dernières données sur l’inflation au cours de la semaine. Aux États-Unis, les commandes de biens durables seront connues mercredi; un rebond semble probable après le net repli du mois dernier.

Point hebdomadaire sur les marchés

D'autres articles semblables.

La Réserve fédérale américaine révèle de nouvelles hausses à venir

La Réserve fédérale prévoit quatre hausses de taux en 2018 Pour la septième fois depuis…

Tout lire

Les données économiques laissent entrevoir une progression des marchés

Après une semaine chargée sur le plan des événements géopolitiques, des réunions des banques centrales…

Tout lire

Conséquences de la technologie financière

La technologie financière donne lieu à une révolution numérique dans le monde de la finance…

Tout lire