L’économie des États-Unis progresse
For Print Only Logo
Aperçus des marchés

L’économie des États-Unis progresse

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

lundi 30 avril 2018

Le PIB américain dépasse les attentes

  • La croissance de l’économie américaine s’élevait à 2,3 % (rythme annualisé) au premier trimestre 2018. Même si le PIB a baissé par rapport au taux de 2,9 % du trimestre précédent, il s’agit d’une bonne nouvelle, car les trois premiers mois de l’année souffrent souvent de redressements saisonniers plus marqués que durant le reste de l’année.
  • Les investissements des entreprises ont eu un effet particulièrement favorable, avec une progression de 7,3 % en partie attribuable à une hausse de plus de 10 % des projets non résidentiels. Les exportations ont également contribué à la croissance économique, car elles ont clôturé en hausse de 4,8 % et reflétaient la compétitivité accrue des entreprises américaines.
  • En revanche, les dépenses de consommation ont enregistré leur plus faible progression des cinq dernières années, soit de 1,1 %, par rapport au trimestre précédent, mais une grande partie de ce ralentissement pourrait être attribuable à l’effervescence exceptionnelle des activités de reconstruction qui a suivi les ouragans de l’année dernière.

La Banque centrale européenne conserve un positionnement restrictif

  • Comme on s’y attendait, la BCE a maintenu ses taux directeurs au même niveau, alors que les investisseurs prêtaient essentiellement attention aux commentaires publiés à cette occasion.
  • Le président Draghi s’est montré discret quant à ses intentions et il ne s’est pas attardé sur le récent repli des données , au cours d’une déclaration très semblable aux commentaires qu’il avait formulés précédemment.
  • Il a indiqué que les taux demeureraient au même niveau « pendant une période prolongée » et bien au-delà de la fin des rachats d’actifs. Le programme de relance actuel de 30 milliards € par mois doit se terminer en septembre, mais le président de la BCE a confirmé qu’une prolongation serait annoncée si l’inflation n’atteignait pas un niveau suffisant.

La Banque du Japon opte pour le statu quo sur fond de données économiques mitigées

  • À l’issue d’un vote de huit voix contre une, la BdJ a décidé de maintenir ses taux directeurs au même niveau. De façon surprenante toutefois, elle a ressorti son calendrier prévisionnel axé sur objectif d’inflation de 2 %, afin de signaler aux intervenants des marchés qu’ils devraient s’abstenir de miser sur de nouveaux assouplissements monétaires qui suivraient un délai supplémentaire apparemment peu probable.
  • Parmi les autres chiffres publiés au Japon, citons que la production industrielle s’est avérée deux fois supérieure aux attentes, avec une augmentation de 1,2 % en , grâce à laquelle le rythme annualisé passe à 2,2 %. Les ventes de détail ont en revanche diminué de 0,7 % au mois de mars et leur croissance sur les douze derniers mois retombe ainsi à 1,0 %.
  • Le taux de chômage n’a pas évolué en mars et demeure à son plus faible niveau des 25 dernières années, soit 2,5 %. Au Japon, plus de 66 millions de personnes ont actuellement un emploi.

Autres nouvelles économiques

  • Aux États-Unis, les ventes de maisons existantes ont augmenté de 1,1 % en mars, soit de 0,6 % pour les habitations unifamiliales et de 5,2 % pour les copropriétés. Le nombre de logements sur le marché a enregistré une baisse de 7,2 % par rapport à l’an dernier, car il fallait 30 jours en moyenne pour vendre une propriété en mars. La rareté de l’offre s’est également répercutée sur les ventes de maisons neuves, lesquelles ont enregistré une augmentation de 4,0 % en mars, un sommet de quatre mois.
  • Dans la zone euro, l’indice industriel du PMI a renoué avec un creux de 14 mois, après un repli de 0,6 en avril, pour atteindre un chiffre de 56,0 qui continue toutefois de refléter une phase d’expansion économique. Aux États-Unis, l’activité industrielle atteignait à l’inverse son meilleur résultat en trois ans et demi, avec un indice de 56,5 attribuable à une augmentation de la production et des nouvelles commandes. Au Japon, l’indice manufacturier du PMI a enregistré une légère progression en avril, car il s’est établi à 53,3, alors qu’il était de 53,1 précédemment.

À suivre

Les chiffres de l’emploi aux États-Unis souligneront une semaine occupée

  • Après les résultats décevants du mois dernier, les données sur l’emploi devraient s’améliorer aux États-Unis.
    La Réserve fédérale tiendra une réunion au cours de la semaine, mais les taux ne devraient pas changer avant le mois de juin. Les chiffres du PIB seront communiqués mardi au Canada et mercredi dans la zone euro.

Point hebdomadaire sur les marchés

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Serait-il temps de miser sur la génomique?

Serait-il temps de miser sur la génomique?

Les progrès réalisés en biotechnologie, en séquençage et en modification du génome ont ouvert la voie à de tout nouveaux champs de possibilités dans le secteur des soins de santé, générant ainsi de nouvelles occasions pour les investisseurs. Carmen Tang fait le point.

Tout lire
Bienvenue dans l’impasse : soulagement des marchés

Bienvenue dans l’impasse : soulagement des marchés

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements Les…

Tout lire
Après les élections de mi-mandat : les gagnants, les perdants et l’impasse en vue

Après les élections de mi-mandat : les gagnants, les perdants et l’impasse en vue

Les investisseurs n’aiment pas l’incertitude et les élections américaines de mi-mandat se sont conclues avec…

Tout lire