Aperçus des marchés

Les problèmes de la Turquie pourraient-ils se propager?

Auteur : 

mardi 14 août 2018

La crise monétaire qui prend de l’ampleur en Turquie met à rude épreuve les nerfs des investisseurs. Toutefois, la probabilité d’une véritable contagion reste peu élevée, compte tenu des liens relativement faibles du pays avec les marchés financiers mondiaux.

La livre turque a plongé à des creux records au cours des derniers jours et s’est dépréciée d’environ 45 % depuis le début de l’année, provoquant de fortes ventes, en particulier d’actifs des marchés émergents, mais aussi de pays d’Europe dont les banques sont davantage exposées à la dette turque.

La monnaie est affectée par la faiblesse des données fondamentales de l’économie turque, un manque de confiance à l’égard de sa banque centrale et, plus récemment, une querelle qui s’envenime avec les États-Unis, qui ont imposé des sanctions au pays par suite de l’arrestation d’un pasteur américain.

Ce recul a causé des perturbations, mais la Turquie ne représente qu’environ 1 % ou 2 % des indices boursiers des pays émergents; en outre, la part des investisseurs étrangers sur le marché obligataire turc est relativement faible, de quelque 20 %, comparativement à d’autres marchés, comme la Malaisie ou l’Afrique du Sud, où les investisseurs étrangers représentent approximativement 40 % du marché.

Par ailleurs, de nombreux pays émergents présentent un déficit du compte courant plus modeste que la Turquie (certains présentent même un excédent), ce qui devrait limiter les ventes futures. En outre, c’est avec l’Union européenne que la Turquie a établi la plus grande partie de ses liens commerciaux et financiers, et non pas avec d’autres pays émergents.

L’histoire nous apprend aussi que la faiblesse de la monnaie d’un pays s’est souvent traduite par la hausse des cours boursiers qui y sont liés. Par exemple, à plusieurs reprises au cours des 20 dernières années, il est arrivé que la monnaie d’un pays émergent chute d’au moins 15 % en une semaine, selon les recherches de J.P Morgan. En moyenne, ces monnaies ont continué de se déprécier par la suite, mais, dans 60 % des cas, l’indice MSCI Marchés émergents est reparti à la hausse en l’espace de trois semaines.

Tout cela porte à croire que les problèmes de la Turquie pourraient être maîtrisés avec le temps; toutefois, les investisseurs devraient se préparer en vue d’une faiblesse généralisée et, à tout le moins, d’un surcroît de volatilité dans les prochains jours.

Il faut souvent atteindre une telle situation pour obliger les politiciens à agir et, déjà, la Turquie promet de « prendre toutes les mesures nécessaires » pour soutenir son système financier.

Ces efforts comprennent la baisse des sommes que les prêteurs doivent conserver auprès de la banque centrale, ainsi que l’assouplissement des règles pour la gestion des liquidités en livres et en devises.

Nous sommes conscients du fait qu’il faudra du temps avant que la Turquie parvienne à régler ses déséquilibres structurels et à rétablir la stabilité financière. Toutefois, ces mesures représentent un pas dans la bonne direction et nous croyons que la situation s’améliorera, entraînant une hausse des marchés boursiers et de la livre au fil du temps.

Regina Chi est vice-présidente et gestionnaire de portefeuille à Placements AGF Inc. Elle collabore régulièrement à Perspectives AGF.

Les commentaires que renferme le présent document sont fournis à titre de renseignement d’ordre général basés sur des informations disponibles au 14 août 2018 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire de portefeuille n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans ce document. Nous invitons les investisseurs à obtenir les conseils d’un conseiller financier.
Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive de La Société de Gestion AGF Limitée, un émetteur assujetti au Canada. Les filiales faisant partie de Placements AGF sont Placements AGF Inc. (« AGFI »), Gestion de placements Highstreet (« Highstreet »), AGF Investments America Inc. (« AGFA »), AGF Asset Management (Asia) Limited (« AGF AM Asia ») et AGF International Advisors Company Limited (« AGFIA »). AGFA est inscrite aux États-Unis à titre de conseiller. AGFI et Highstreet sont inscrites à titre de gestionnaires de portefeuille auprès des commissions des valeurs mobilières canadiennes. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès de l’Australian Securities & Investments Commission. AGF AM Asia est inscrite à Singapour à titre de gestionnaire de portefeuille. Les filiales faisant partie de Placements AGF gèrent plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.
Le présent document ne peut être ni reproduit (en entier ou en partie), ni transmis, ni rendu accessible à toute autre partie, quelle qu’elle soit sans l’autorisation écrite préalable de Placements AGF Inc.

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Investissement factoriel : Le moment est-il venu de retrouver de la valeur?

Stephen Duench présente son point de vue sur le faible rendement du facteur valeur par…

Tout lire

Faut-il parler de l’accord USMC?

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements Donald…

Tout lire