L’intégration des facteurs ESG : une priorité pour les investisseurs
For Print Only Logo
Aperçus des marchés

L’intégration des facteurs ESG : une priorité pour les investisseurs

Auteur : 

Le 14 décembre 2018

Il a été dit que ceux qui se préoccupent de l’investissement responsable sont ceux qui y gagnent en définitive. Le rapport justement intitulé Who Cares Wins qui a introduit, il y a plus de 20 ans, cette idée selon laquelle les investisseurs devraient tenir compte dans leurs décisions quotidiennes des questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), a changé la façon d’envisager l’investissement.

De nos jours, on constate plus que jamais que l’intégration des questions ESG est considérée comme un moyen de créer de la valeur à long terme pour les actionnaires et de contribuer, par le fait même, à l’amélioration de l’environnement et de la santé des collectivités, de même qu’au maintien de bonnes pratiques de gouvernance de la part des entreprises. D’ailleurs, au Canada seulement, les actifs gérés d’investissement responsable se chiffrent aujourd’hui à 2,1 mille milliards $, ce qui représente une croissance de 42 % au cours des deux dernières années et constitue 51 % de toute l’industrie canadienne de l’investissement.*

Il n’est donc pas surprenant que les investisseurs expriment de plus en plus leur désir d’en savoir davantage sur les initiatives liées à l’investissement responsable et sur les options qui leur sont offertes. L’enquête que l’Association pour l’investissement responsable (AIR) a menée cette année a indiqué clairement que les investisseurs canadiens comprennent bien la relation entre les facteurs ESG et les résultats financiers et qu’ils sont déterminés à choisir des solutions qui aident à bâtir un avenir durable.

Par exemple, 73 % des investisseurs estiment que le changement climatique entraîne des risques qui se répercuteront sur l’économie mondiale au cours des cinq prochaines années. Par ailleurs, 66 % des répondants ont signalé qu’ils aimeraient qu’une portion de leur portefeuille soit investie dans des sociétés offrant des solutions au changement climatique et aux défis environnementaux. De plus, 71 % des personnes interrogées sont d’accord pour dire que les sociétés qui maintiennent de bonnes pratiques en matière de facteurs ESG constituent de meilleurs investissements à long terme.

En tant que chef de file dans l’élaboration d’initiatives en matière d’investissement durable, AGF constate avec enthousiasme que les investisseurs sont en grande partie de son avis sur le sujet. Évidemment, il ne suffit pas de concevoir de nouvelles stratégies d’investissement à caractère responsable. Comme l’a également démontré l’enquête de l’AIR, les investisseurs ont besoin de conseils sur la façon d’évaluer les choix de plus en plus nombreux qui leur sont maintenant offerts, par rapport à leurs propres valeurs dans le domaine.

Il faut donc que l’éducation constante des investisseurs demeure une priorité dans toute l’industrie de l’investissement. En rehaussant notre compréhension collective des divers aspects évolutifs de l’investissement responsable, nous sommes mieux en mesure d’être à la source de changements significatifs.

Kevin McCreadie est chef de la direction et chef des investissements de La Société de Gestion AGF Limitée. Il collabore régulièrement à Perspectives AGF. 


*Rapport de tendances de l’IR canadien en 2018, Association pour l’investissement responsable.
Les commentaires que renferme le présent document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général et sont fondés sur de l’information disponible au 21 novembre 2018. Ils ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Nous invitons les investisseurs à consulter un conseiller financier.
Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive de La Société de Gestion AGF Limitée, un émetteur assujetti au Canada. Les filiales faisant partie de Placements AGF sont Placements AGF Inc. (« AGFI »), Gestion de placements Highstreet (« Highstreet »), AGF Investments America Inc. (« AGFA »), AGF Asset Management (Asia) Limited (« AGF AM Asia ») et AGF International Advisors Company Limited (« AGFIA »). AGFA est inscrite aux États-Unis à titre de conseiller. AGFI et Highstreet sont inscrites à titre de gestionnaires de portefeuille auprès des commissions des valeurs mobilières canadiennes. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès du Australian Securities & Investments Commission. AGF AM Asia est inscrite à Singapour à titre de gestionnaire de portefeuille. Les filiales faisant partie de Placements AGF gèrent plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

Fondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

Vue d’ensemble : la volatilité du marché

Vue d’ensemble : la volatilité du marché

Eh oui, 2018 fut mouvementée. L’année 2019 a également démarré avec des soubresauts : dès les cinq premiers jours de négociation de janvier, l’indice S&P 500 a affiché des fluctuations supérieures à 1 %.

Tout lire
Écarts d’évaluation : Peut-on prévoir une troisième reprise?

Écarts d’évaluation : Peut-on prévoir une troisième reprise?

Stephen Duench, vice-président et gestionnaire de portefeuille à AGFiQ, explique comment les écarts actuels d’évaluation…

Tout lire
Les liquidations boursières, davantage motivées par la peur que par les données fondamentales

Les liquidations boursières, davantage motivées par la peur que par les données fondamentales

À l’approche de la nouvelle année, les marchés boursiers sont dans la tourmente. Les données fondamentales ne se sont pourtant pas effondrées – la principale cause est la panique des investisseurs, et les dégagements risquent de se poursuivre avant que l’on puisse constater une accalmie.

Tout lire