L’investissement factoriel dans le contexte de taux à la hausse

Auteur : 

vendredi 18 mai 2018

Les titres caractérisés par le « momentum » ont bénéficié de la faible volatilité sans précédent qui a été observée ces dernières années; ils ont ainsi contribué largement aux rendements de nombreuses stratégies d’investissement factoriel pendant cette période. Mais maintenant que les taux d’intérêt remontent et que la volatilité reprend, d’autres facteurs tels que la valeur, la qualité et la taille semblent susceptibles d’offrir des gains supérieurs.

Cela ne signifie pas que ces trois facteurs aient produit de mauvais rendements, récemment. En 2017, selon les données de MSCI, chacun a généré un rendement de plus de 20 %. Il s’agit plutôt du potentiel qu’ont certains facteurs d’en surpasser d’autres, à différents moments sur un cycle de marché.

Une décennie de rendements factoriels

MSCI au 31 décembre 2017. Les méthodes indicielles utilisées par MSCI sont disponibles à www.msci.com. L’indice MSCI Monde – Momentum est représenté par le facteur momentum; l’indice MSCI Monde – Pondérations égales est représenté par le facteur taille; l’indice MSCI Monde – Valeur supérieure est représenté par le facteur valeur; l’indice MSCI Monde – Pondérations sectorielles neutres et de qualité est représenté par le facteur qualité; l’indice MSCI Monde – Volatilité minimale est représenté par le facteur volatilité. On ne peut pas investir directement dans un indice. Les rendements indiciels sont fournis à des fins d’illustration seulement. Ils ne représentent pas des rendements enregistrés dans des comptes réels et ne prennent pas en compte les frais de gestion ni les frais relatifs aux opérations ou tous autres frais. Source : Morningstar Direct, au 31 décembre 2017.

Par exemple, au cours des dix dernières années, le facteur valeur a été quelque peu négligé par les investisseurs. Ces derniers ont préféré payer une prime pour détenir des titres de croissance, compte tenu des faibles taux d’intérêt qui régnaient alors. Toutefois, à mesure que les taux remontent et que le taux d’actualisation des gains augmente, ces mêmes investisseurs renonceront probablement aux primes pour se tourner vers des titres moins coûteux.

Les sociétés de premier ordre dont le bilan est robuste, le revenu stable et le niveau d’endettement faible devraient bénéficier aussi d’une hausse des taux. Un cycle de crédit plus normalisé sera moins clément toutefois pour les sociétés fortement endettées qui ne pourront plus dépendre de taux d’intérêt presque nuls pour soutenir leur rentabilité.

Il y a aussi le fait qu’on s’attend de plus en plus à ce que le facteur taille soit relativement favorable dans un tel climat, étant donné que les titres à petite capitalisation retrouvent leur surperformance d’autrefois, par rapport aux titres à grande capitalisation. Cette relation a été inversée à certains moments au cours de la longue période haussière, parce que les investisseurs ont eu davantage tendance à acheter les titres les plus importants pour maintenir un profil de risque peu élevé.

Tout compte fait, les investisseurs peuvent s’attendre à des changements concernant les facteurs qui favoriseront le rendement au cours de prochaines années. Ceux-ci justifieront des rajustements périodiques au sein des portefeuilles, mais aucun facteur ne sera privilégié outre mesure. La meilleure option demeure la méthode multifactorielle rigoureuse permettant d’évaluer constamment l’interaction des facteurs.

Mark Stacey* est vice-président principal, chef de la gestion des portefeuilles et cochef des investissements à AGFIQ.

*Représentant-conseil inscrit au Canada auprès de Gestion de placements Highstreet, une filiale de Placements AGF Inc.
Les commentaires que renferme le présent document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général fondés sur des informations disponibles au 15 mai 2018 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire de portefeuille n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans le présent document. Les investisseurs devraient obtenir les conseils spécialisés d’un conseiller financier.
Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive de La Société de Gestion AGF Limitée, un émetteur assujetti au Canada. Les filiales faisant partie de Placements AGF sont Placements AGF Inc. (« PAGFI »), Gestion de placements Highstreet (Highstreet), AGF Investments America Inc. (« AGFA »), AGF Asset Management (Asia) Limited (« AGF AM Asia ») et AGF International Advisors Company Limited (« AGFIA »). AGFA est inscrite aux États-Unis à titre de conseiller. PAGFI et Highstreet sont inscrites à titre de gestionnaires de portefeuille auprès des commissions de valeurs mobilières canadiennes. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès de l’Australian Securities & Investments Commission. AGF AM Asia est inscrite à Singapour à titre de gestionnaire de portefeuille. Les filiales faisant partie de Placements AGF gèrent plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.
La société AGFiQ Gestion de l’actif (AGFiQ) représente une collaboration entre des professionnels de l’investissement issus des sociétés Gestion de placements Highstreet (gestionnaire de portefeuille inscrit au Canada) et FFCM, LLC (conseiller inscrit aux États-Unis). Cette collaboration constitue l’équipe d’investissement quantitative.

Auteur :

Mark Stacey, MBA, CFA

Vice-président principal, chef de la gestion des portefeuilles et co-chef des investissements

Highstreet Asset Management Inc.

Traduit de l'anglais.

D'autres articles semblables.

Les FNB à gestion active prennent de l’ampleur

Les FNB actifs ont su conquérir les investisseurs et devenir l’un des segments qui connaît la croissance la plus fulgurante au sein de l’industrie de l’investissement.

Tout lire

3 raisons de prendre son téléphone pour négocier en bourse

De nos jours, rares sont les opérations boursières qui obligent à s’entretenir avec un courtier….

Tout lire

Quatre technologies de conduite autonome à surveiller

La conduite autonome a eu une couverture médiatique négative dernièrement, notamment en raison du tragique…

Tout lire