Perspectives hebdomadaires AGF – 11 décembre 2017

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

lundi 11 décembre 2017

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements

Des données toujours encourageantes pour le marché du travail aux États-Unis

  • L’économie américaine a créé 228 000 emplois en novembre, un nombre supérieur aux attentes grâce à la forte progression des secteurs de la production de biens (construction et industrie) ainsi que des services (entreprises, éducation et santé).
  •  Ces chiffres positifs ont contribué à maintenir le taux de chômage à 4,1 %, son plus faible niveau des 17 dernières années. La croissance des salaires est toutefois restée anémique : le salaire horaire n’a progressé que de 0,2 %, ou 2,5 % en données annualisées. Sur une note positive, le cumul des heures travaillées a bondi de 0,5 % en novembre.
  •  Le rapport sur les salaires n’incitera vraisemblablement pas la Réserve fédérale des États-Unis à changer de positionnement lors de sa réunion de décembre. Les marchés misent à cet égard sur une hausse de 25 points de base.

Statu quo pour la Banque du Canada

  • Sans surprise, la banque centrale canadienne a maintenu le taux directeur à 1 %, mais son ton particulièrement conciliant a surpris les marchés.
  •  Malgré un nombre d’emplois et un taux de participation toujours en hausse, la BdC a évoqué la persistance du sous-emploi sur le marché du travail, ainsi que des incertitudes géopolitiques et liées à la renégociation de l’ALENA qui justifient une certaine prudence.
  • La devise et les taux des obligations canadiennes ont chuté à la suite de ces commentaires moins optimistes que prévu. La prochaine réunion de la Banque du Canada aura lieu le 17 janvier et débouchera sur la publication du Rapport de politique monétaire et la mise à jour des prévisions et des modèles.

Embellie du secteur immobilier canadien

  • Les mises en chantier ont augmenté au Canada de 13 % en novembre par rapport au mois dernier, pour renouer avec un sommet atteint pour la dernière fois en avril 2012. Grâce à ce rebond, les activités de construction devraient enregistrer leurs meilleurs résultats de la décennie au chapitre du nombre de nouvelles unités. Les mises en chantier ont augmenté en novembre de 16,5 % pour les copropriétés de ville, un record, et de 5,9 % pour les logements unifamiliaux.
  •   Parmi les dix provinces, six ont dénombré une hausse des mises en chantier, particulièrement l’Ontario, suivie par le Manitoba et l’Alberta. En revanche, la Colombie-Britannique a déploré une baisse des mises en chantier, mais devrait toutefois enregistrer sa meilleure année depuis 1993.
  •  Le nombre de permis de construire a augmenté de 3,5 % en octobre, grâce à une nette hausse des projets de bâtiments commerciaux et industriels, notamment au Québec et en Ontario. Le nombre de permis résidentiels a légèrement augmenté, après trois replis consécutifs.

Autres nouvelles économiques

  • Le Royaume-Uni et l’Union européenne ont finalement trouvé un compromis sur les enjeux préliminaires aux négociations du Brexit et peuvent maintenant amorcer le traitement des autres aspects, notamment les échanges commerciaux. Trois questions cruciales ont ainsi été réglées : la « facture du divorce » réclamée par l’UE; la protection des droits des citoyens de l’UE qui vivent, travaillent et étudient au R.-U. (et réciproquement); ainsi que le maintien d’une frontière ouverte entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande.
  • Le chiffre définitif de la croissance du PIB au troisième trimestre dans la zone euro s’élève à 0,6 %, soit une légère baisse par rapport à la période précédente qui se traduit par un rythme annualisé de 2,6 %. Les ventes au détail dans la zone euro ont fléchi de 1,1 % en octobre, effaçant la hausse de 0,8 % enregistrée en septembre. Par rapport à l’année précédente, celles-ci n’ont augmenté que de 0,4 % dans la région.

À suivre

Perspectives de hausse des taux directeurs aux États-Unis

  • La Réserve fédérale devrait annoncer une hausse des taux d’intérêt mercredi, lors de sa dernière réunion de l’année. La Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre tiennent également des réunions cette semaine, mais aucun revirement de politique monétaire n’est attendu. Les États-Unis et le Royaume-Uni communiqueront leurs données sur l’inflation et les ventes au détail du mois de novembre.

Point hebdomadaire sur les marchés

D'autres articles semblables.

La Réserve fédérale américaine révèle de nouvelles hausses à venir

La Réserve fédérale prévoit quatre hausses de taux en 2018 Pour la septième fois depuis…

Tout lire

Les données économiques laissent entrevoir une progression des marchés

Après une semaine chargée sur le plan des événements géopolitiques, des réunions des banques centrales…

Tout lire

Conséquences de la technologie financière

La technologie financière donne lieu à une révolution numérique dans le monde de la finance…

Tout lire