Perspectives hebdomadaires AGF – 12 février 2018

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

lundi 12 février 2018

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements

Déconvenue sur le marché de l’emploi canadien

  • Après 17 mois consécutifs de hausse, l’économie canadienne a détruit 88 000 emplois en janvier, la chute la plus abrupte depuis 2009. Ce résultat est essentiellement attribuable à la perte de 137 000 emplois à temps partiel, le pire déclin jamais enregistré à cet égard. L’ajout conséquent de 49 000 postes à temps plein n’a toutefois pas suffi à compenser cette large perte.
  • Sur le plan régional, l’Ontario a le plus souffert et a perdu 50 000 emplois au moment où entrait en vigueur dans la province le nouveau salaire minimum de 14 $ (le plus élevé au pays). Cette mesure semble avoir en outre causé une accélération de la hausse des salaires de 2,7 % à 3,3 % en janvier.
  • Malgré ces données décevantes, le taux de chômage au Canada est resté relativement stable et s‘élève à 5,9 %, après une augmentation de 0,1 %.

Progression du secteur du logement canadien

  • Le mois de janvier a comptabilisé 216 000 unités mises en chantier, un chiffre légèrement en deçà de la moyenne à 12 mois, mais toujours dans une nette tendance positive. Les copropriétés se sont arrogé l’essentiel de la hausse et ont représenté deux fois plus de mises en chantier que les maisons unifamiliales.
  • Les gains du mois de janvier se sont surtout concentrés en Ontario, avec 40 % des mises en chantier au pays. L’Alberta et la Saskatchewan ont également enregistré des progressions, quoique marginales, tandis que les autres provinces ont clôturé en territoire négatif, notamment la Colombie-Britannique, malgré le plus grand nombre de mises en chantier au cours du trimestre précédent et une situation qui demeure enviable. De façon similaire, le Québec a déploré un ralentissement malgré un second semestre 2017 vigoureux, particulièrement à Montréal, qui a enregistré la plus forte baisse de mises en chantier depuis 1990.
  • Le nombre de permis de construire a également été communiqué la semaine dernière et a augmenté de 4,8 % en décembre après un repli significatif le mois précédent. Les projets de logements unifamiliaux en Ontario et de copropriétés en Colombie-Britannique ont particulièrement augmenté.

Nouvelle accélération de l’activité aux États-Unis

  • L’indice non industriel du PMI a inscrit un 96e mois consécutif de progression aux États-Unis pour grimper de 3,9 points et atteindre un sommet de 12 ans, à 59,9.
  • Les nouvelles commandes ont largement contribué à cette progression, ainsi que l’accélération des embauches et de l’activité des entreprises. Les livraisons de fournisseurs ont en revanche conservé le même volume.
  • Cette expansion de nature assez généralisée s’est caractérisée en janvier par la progression de 15 sous-indices parmi les 18 existants, une légère amélioration par rapport au mois dernier.

Autres nouvelles économiques

  • La Banque d’Angleterre (BoE) a maintenu ses taux au même niveau à l’issue d’une décision unanime, toutefois accompagnée de commentaires sévères inattendus selon lesquels sa politique « devra faire l’objet d’un resserrement plus rapide et plus net que prévu initialement en novembre ». La BoE aspire à ce que l’inflation, actuellement supérieure à la tendance, ralentisse au cours de l’année et a révisé à la hausse ses prévisions de PIB pour 2018 et 2019.
  • Dans la zone euro, les ventes d’essence et de vêtements ont diminué en décembre, entraînant une précipitation des ventes au détail de 1,1 % au cours du mois. Leur progression en données annualisées passe ainsi de 3,9 % lors du rapport précédent à 1,9 %, soit un ralentissement significatif.

À suivre

La vigueur économique se poursuivra-t-elle?

  • L’inflation et les ventes au détail seront examinées à la loupe, car les intervenants sur les marchés cherchent à obtenir la confirmation que, malgré la récente volatilité boursière, les indicateurs économiques américains poursuivent leur expansion. Dans le reste du monde, le Japon publiera son PIB du quatrième trimestre au cours de la semaine et le Royaume-Uni communiquera ses chiffres concernant l’inflation et les ventes au détail.

Point hebdomadaire sur les marchés

D'autres articles semblables.

La Réserve fédérale américaine révèle de nouvelles hausses à venir

La Réserve fédérale prévoit quatre hausses de taux en 2018 Pour la septième fois depuis…

Tout lire

Les données économiques laissent entrevoir une progression des marchés

Après une semaine chargée sur le plan des événements géopolitiques, des réunions des banques centrales…

Tout lire

Conséquences de la technologie financière

La technologie financière donne lieu à une révolution numérique dans le monde de la finance…

Tout lire