Quatre façons d’utiliser votre remboursement d’impôt

Auteur : Choix judicieux

jeudi 22 mars 2018

 


L’article ci-dessous concerne les investisseurs canadiens uniquement.


 

Allez-vous recevoir un remboursement d’impôt? Si c’est le cas, que comptez-vous faire de cet argent supplémentaire?

Alors que la date limite de déclaration de revenus approche, votre objectif est de maximiser toutes les déductions fiscales de votre revenu, afin de recevoir un remboursement admissible aussi élevé que possible.

Voici quatre façons de mettre ce remboursement à profit :

Votre hypothèque représente sûrement votre dette la plus conséquente. En remboursant une partie du capital, vous éviterez des frais liés aux intérêts et vous réduirez le solde à rembourser.

Les banques offrent habituellement la possibilité de rembourser chaque année une partie de votre prêt sans pénalité.


Si vous avez contracté des dettes importantes en plus de votre emprunt hypothécaire, songez à utiliser ce remboursement pour en réduire en partie le solde.

Qu’il s’agisse d’un prêt à la consommation, d’un prêt REER, d’une marge de crédit ou d’une carte de crédit, commencez par rembourser la dette assortie du taux d’intérêt le plus élevé. Vous pouvez ainsi réduire au minimum les frais liés aux intérêts.


Certaines personnes ouvrent une marge de crédit lorsqu’elles doivent couvrir des dépenses imprévues, comme celles occasionnées par la perte d’un emploi ou encore des réparations nécessaires.

Il est recommandé de mettre de côté l’équivalent de six mois de dépenses, en privilégiant les placements sûrs et accessibles, tels qu’un compte en banque ou un fonds du marché monétaire.


S’il vous reste des droits de cotisation dans vos régimes enregistrés (REER, REEE ou CELI), vous pouvez décider de maximiser vos cotisations.

Ce remboursement vous aidera à vous constituer un petit pécule ou à amasser plus d’épargne-études, et dans le cas d’un REER, ce montant s’ajoutera aux déductions admissibles pour l’année en cours.

 

Communiquez dès aujourd’hui avec votre conseiller pour savoir comment optimiser votre remboursement d’impôt.

Le contenu de ce site Web est présenté à des fins d’illustration générale et d’éducation. Il n’est pas destiné à procurer des conseils personnalisés, notamment en matière d’investissement, de finance, de droit, de comptabilité, d’impôt ou de tout autre sujet. Veuillez consulter votre propre conseiller spécialisé en ce qui concerne votre situation personnelle. 

D'autres articles semblables.

Investissement fiscalement avantageux

Les placements exonérés d’impôt ou à imposition reportée fructifient plus vite. L’efficacité fiscale offre une protection contre l’inflation, surtout si elle permet d’obtenir un taux de rendement supérieur au taux d’inflation.

Tout lire

Quelle incidence les distributions ont-elles sur le revenu après impôt dans le cas des comptes non enregistrés?

Le revenu de distribution se présente sous diverses catégories : dividendes, remboursement de capital, revenu en intérêts ou gains en capital. Chacune de ces catégories de revenu est traitée différemment du point de vue fiscal, ce qui pourrait avoir des retombées sur vos objectifs à long terme.

Tout lire

Six raisons qui montrent que le CELI peut aider les écho-boomers à se constituer un patrimoine

Allez-vous recevoir un remboursement d’impôt? Si c’est le cas, que comptez-vous faire de cet argent supplémentaire?

Tout lire