Qu’est-ce qui fait réellement monter les prix du pétrole?
For Print Only Logo
Aperçus des marchés

Qu’est-ce qui fait réellement monter les prix du pétrole?

Auteur : 

mercredi 16 mai 2018

La récente flambée des prix du pétrole a attiré l’attention des investisseurs; le prix du WTI a augmenté de 50 % depuis à peine un an et a atteint un sommet en trois ans et demi. Bien que cette hausse des prix soit incontestable, nous sommes en droit de nous poser des questions sur les raisons qui l’ont provoquée et de nous demander si cette tendance va se maintenir.

Nous croyons qu’un enjeu de taille et séculaire fait monter les prix. La récente hausse des prix de l’énergie repose sur des paramètres fondamentaux, à savoir l’augmentation de la demande, les restrictions de croissance de l’offre et la diminution subséquente des stocks (plutôt que sur quelque forme de spéculation que ce soit).

Pour constater la diminution des stocks, il suffit de jeter un coup d’œil à la « couverture en nombre de jours ». Cet indicateur, qui précise pendant combien de jours les stocks disponibles peuvent répondre à la demande, a chuté à son plus bas niveau en une dizaine d’années – soit 54 jours, alors que la moyenne à long terme est de 60 jours – et à un seuil nettement inférieur aux cinq dernières années.

Source : Cornerstone Macro Research, mai 2018

Il est facile d’invoquer les coupures de l’OPEP comme principale source des contraintes d’approvisionnement, mais le problème est beaucoup plus généralisé, avec l’effondrement de la production au Venezuela et les perspectives de production volatiles de la Libye et d’autres pays géopolitiquement fragiles.

De plus, le marché doit désormais composer avec le retrait des États-Unis de l’accord sur le programme nucléaire de l’Iran. Même si cela aura certainement une incidence sur les prix (nous estimons les contraintes réelles à environ 400 000 barils par jour de production iranienne qui seront retirés du marché, sinon plus), l’Iran ne représente actuellement qu’une petite fraction de la production de pétrole mondiale.

Même les régions où la production s’accroît ont du mal à livrer du pétrole aux marchés. Les États-Unis, plus précisément la région de Midland au Texas, sont l’un des rares endroits sur la planète où la production de pétrole est en forte croissance. Dans cette région, l’écart entre le prix du pétrole du bassin de Midland et le prix de livraison à une grande plaque tournante (Cushing) a explosé récemment; l’écart, qui était nul il y a un an à peine, est passé à 12 $ le baril. Sachant que la seule source mondiale de forte croissance de la production est incapable d’acheminer efficacement son pétrole au marché, on devine facilement qu’il y a des contraintes d’offre et que cette situation va durer pendant un certain temps.

Source : Cornerstone Macro Research, mai 2018

Qu’est-ce que signifient toutes ces données pour les investisseurs? Puisque la hausse des prix du pétrole est liée à des facteurs fondamentaux à plus long terme, plutôt qu’à des risques géopolitiques passagers, nous sommes portés à croire que les prix vont demeurer élevés pendant un certain temps encore. Un élément vient compliquer la situation, surtout pour les producteurs nord-américains : on doute de plus en plus que la hausse des prix du pétrole va directement se traduire par de nouveaux investissements dans le secteur du pétrole en raison de l’incertitude entourant la capacité de transport du pétrole par pipelines hors des grands bassins.

Quoi qu’il en soit, les prix plus élevés du pétrole sont généralement positifs pour l’économie canadienne, ce qui devrait soutenir les actions canadiennes. Comme les titres énergétiques canadiens ont beaucoup de chemin à parcourir pour rattraper le prix de la marchandise sous-jacente, ce secteur pourrait être bien positionné pour se redresser au cours des prochains mois.

 

Les commentaires que renferme ce document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général basés sur des informations disponibles au 14 mai 2018 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans ce document. Nous invitons les investisseurs à obtenir les conseils d’un conseiller financier.
Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive de La Société de Gestion AGF Limitée, un émetteur assujetti au Canada. Les filiales faisant partie de Placements AGF sont Placements AGF Inc. (« PAGFI »), Gestion de placements Highstreet (Highstreet), AGF Investments America Inc. (« AGFA »), AGF Asset Management (Asia) Limited (« AGF AM Asia ») et AGF International Advisors Company Limited (« AGFIA »). AGFA est inscrite aux États-Unis à titre de conseiller. PAGFI et Highstreet sont inscrites à titre de gestionnaires de portefeuille auprès des commissions de valeurs mobilières canadiennes. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès de l’Australian Securities & Investments Commission. AGF AM Asia est inscrite à Singapour à titre de gestionnaire de portefeuille. Les filiales faisant partie de Placements AGF gèrent plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.

Au sujet de La Société de Gestion AGF Limitée

ondée en 1957, La Société de Gestion AGF Limitée (AGF) est une société indépendante de gestion de placements diversifiés à l’échelle mondiale. AGF apporte de la discipline en offrant l’excellence en matière de gestion de placements par l’entremise de ses volets axés sur des activités fondamentales et quantitatives de même que sur des actifs non traditionnels et des avoirs de particuliers bien nantis, afin de procurer une expérience exceptionnelle à la clientèle. La gamme de solutions d’investissement d’AGF s’étend à l’échelle mondiale à une vaste clientèle, depuis les conseillers financiers jusqu’aux investisseurs particuliers et aux investisseurs institutionnels comprenant des caisses de retraite, des programmes d’entreprise, des fonds souverains, des fonds de dotation et des fondations.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter AGF.com.

Ⓒ 2018 La Société de Gestion AGF Limitée. Tous droits réservés.

D'autres articles semblables.

L’intégration des facteurs ESG : une priorité pour les investisseurs

L’intégration des facteurs ESG : une priorité pour les investisseurs

De nos jours, on constate plus que jamais que l’intégration des questions ESG est considérée comme un moyen de créer de la valeur à long terme pour les actionnaires et de contribuer, par le fait même, à l’amélioration de l’environnement et de la santé des collectivités, de même qu’au maintien de bonnes pratiques de gouvernance de la part des entreprises.

Tout lire
Les technologies financières créeront-elles un bouleversement de taille?

Les technologies financières créeront-elles un bouleversement de taille?

Les technologies financières viennent bouleverser le segment des paiements interentreprises, une transformation attendue qui représente…

Tout lire
Foire aux questions : le point sur les instruments de crédit

Foire aux questions : le point sur les instruments de crédit

Le placement dans les instruments de crédit est souvent mal interprété en tant que simple méthode visant l’accroissement des rendements, qui convient à des investisseurs simplement en quête d’une solution axée sur des rendements accrus. Mais pour moi, il a toujours été question d’un exercice visant à maximiser les rendements globaux (plutôt que d’une simple recherche de taux de rendement), lesquels peuvent provenir d’encaissements de coupons ou d’une appréciation des cours. En outre, on ne peut atteindre l’objectif d’une recherche de rendements optimaux ne sans tenir compte des risques inhérents à un secteur, un thème de placement ou une société. Selon moi, compte tenu de la nature asymétrique et du rapport risque-rendement de la catégorie d’actif, le placement dans des instruments de crédit consiste d’abord à éviter les mauvais placements, avant de choisir les bons.

Tout lire