Ralentissement de l’inflation et des dépenses au Canada

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

lundi 26 février 2018

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements

Ralentissement du taux annuel d’inflation au Canada

  • L’inflation a augmenté de 0,7 % au Canada en janvier, mais son rythme annuel est passé de 1,9 % à 1,7 %, car l’importante progression enregistrée le même mois l’an dernier ne pèse plus dans le chiffre global. Ce repli a été largement causé par une décélération des prix de l’énergie, lesquels sont retombés à un rythme annualisé de 2,4 %, après avoir atteint 4,5 % en décembre.
  • Les prix des denrées alimentaires ont augmenté de 2,3 % en données annualisées en janvier, une hausse sans précédent depuis près de deux ans et qui découle vraisemblablement du nouveau salaire minimum en Ontario : les restaurants ont répercuté ces hausses sur les factures de leurs clients. Les prix des services téléphoniques ont également enregistré un rebond après les importants rabais consentis par les détaillants le mois précédent et ont affiché leur plus forte hausse depuis 1981.
  • Les trois mesures centrales de l’inflation des 12 derniers mois utilisées par la Banque du Canada se sont établies en moyenne à 1,8 % en janvier, dans la continuité des données de décembre.

Baisse des ventes de maisons existantes aux États-Unis

  • Les ventes de maisons existantes aux États-Unis ont fléchi de 3,2 % en janvier, manquant les prévisions d’une légère augmentation. En volume, les ventes ont également glissé sous la moyenne de l’an dernier et ont renoué avec le niveau de septembre 2017.
  • Ce repli a essentiellement concerné les ventes de maisons unifamiliales, lesquelles ont chuté de 3,8 %, tandis que les ventes de copropriétés ont progressé de 1,6 % en janvier.
  • Bien que l’activité immobilière ait décéléré dans l’ensemble des quatre régions et soit moins soutenue que l’an dernier, les prix demeurent élevés et ont même augmenté en moyenne de 5,8 %.

Réduction de dépenses chez les consommateurs canadiens

  • Les ventes au détail se sont avérées décevantes au Canada après un ralentissement de 0,8 % en décembre. Celui-ci n’est toutefois pas totalement surprenant, du fait de la popularité croissante du Vendredi fou et de son effet de concentration des ventes au cours du mois de novembre.
  • Les ventes d’appareils électroniques et électroménagers ont plongé de 9,1 % en décembre, après avoir atteint un nouveau sommet historique en novembre. Les ventes de marchandises ont dans l’ensemble diminué de 5,3 % en décembre.
  • Le quatrième trimestre se clôture toutefois par une croissance vigoureuse des ventes de 3,8 % en données annualisées. Les ventes au détail ont augmenté de 6,7 % en 2017, le rythme le plus élevé des 20 dernières années. Les volumes ont également affiché une hausse substantielle au cours de l’année, soit 5,4 %, la plus importante depuis 2004.

Autres nouvelles économiques

  • L’inflation dans la zone euro a poursuivi sa tendance au ralentissement des trois derniers mois, pour s’établir en janvier à 1,3 % (en données annualisées). Une réduction des prix de l’énergie au cours des 12 derniers mois a provoqué une décélération de l’inflation globale, qui a renoué avec le niveau enregistré en juillet 2017. Sur une note positive, l’inflation de base a accéléré à 1,0 % sur 12 mois en janvier, une légère amélioration par rapport au chiffre de 0,9 % relevé en décembre.
  • Au Royaume-Uni, le PIB a augmenté de 0,4 % au quatrième trimestre, selon une deuxième estimation. Du fait de cette légère révision à la baisse, la croissance de l’activité s’est établie à 1,7 % pour l’année civile 2017, un rythme inférieur à celui de l’ensemble des grandes économies. Le Royaume-Uni a également publié une hausse de son taux de chômage pour la première fois en près de deux ans, lequel s’est établi à 4,4 % au quatrième trimestre, mais demeure proche des plus bas niveaux enregistrés depuis plusieurs décennies.

À suivre

  • Le Canada publiera cette semaine les données de décembre concernant son PIB et clôturera ainsi une année marquée par une vigoureuse croissance économique au premier semestre, puis par un ralentissement au cours des derniers mois. Les données industrielles de plusieurs pays, notamment les États-Unis, la Chine et le Japon, seront également communiquées au cours de la semaine.

Point hebdomadaire sur les marchés

D'autres articles semblables.

La Réserve fédérale américaine révèle de nouvelles hausses à venir

La Réserve fédérale prévoit quatre hausses de taux en 2018 Pour la septième fois depuis…

Tout lire

Les données économiques laissent entrevoir une progression des marchés

Après une semaine chargée sur le plan des événements géopolitiques, des réunions des banques centrales…

Tout lire

Conséquences de la technologie financière

La technologie financière donne lieu à une révolution numérique dans le monde de la finance…

Tout lire