Une semaine chargée, entre droits de douane, publication du budget et croissance économique

Auteur : Groupe de spécialistes des portefeuilles

lundi 5 mars 2018

Perspectives AGF

Un résumé des principales nouvelles économiques et un regard sur la suite des événements

Les États-Unis imposent des droits de douane sur l’acier et l’aluminium

  • Le président américain Donald Trump a annoncé une taxe inattendue de 25 % sur les importations d’acier et de 10 % sur celles d’aluminium. Aucune précision sur cette mesure n’a été communiquée pour l’instant, notamment sur les possibilités d’exemption de certains pays. Le Canada représente actuellement le premier fournisseur étranger d’acier aux États-Unis.
  • La crainte d’une guerre commerciale a pesé sur les marchés et l’indice S&P 500 est tombé sous sa moyenne mobile des 100 derniers jours, alors que le Dow a clôturé en baisse de 1,7 %.
  • Loin de revenir sur ses propos, Donald Trump a déclaré vendredi sur son compte Twitter que « les guerres commerciales étaient bonnes et faciles à gagner ». Les marchés financiers ont alors enregistré une nouvelle baisse avant la clôture hebdomadaire.

La croissance de l’économie canadienne s’est avérée inférieure aux attentes au quatrième trimestre

  • Le PIB canadien a augmenté de 1,7 % au quatrième trimestre 2017, dans la lignée du rythme de 1,5 % enregistré au trimestre précédent. La croissance économique du Canada s’est établie à 3,0 % pour l’année 2017, ce qui correspond exactement à l’estimation initiale de la Banque du Canada.
  • Une augmentation de 9,6 % des investissements a été favorable; en revanche la consommation n’a progressé que de 2,1 % (par rapport à 3,7 % au trimestre précédent). Les échanges commerciaux ont également pesé sur la croissance, puisque l’augmentation de 3,0 % des exportations a été largement effacée par la progression de 6,3 % des importations.
  • Le rythme de croissance du PIB a péniblement atteint 0,1 % en décembre et n’augurait pas une tendance très encourageante pour le début du premier trimestre 2018.

Le gouvernement canadien a dévoilé son budget

  • Le ministre canadien des Finances Bill Morneau a présenté un budget fédéral pour 2018 qui comportait relativement peu de changements pour les investisseurs, mais se concentrait plutôt sur des mesures économiques, notamment en matière d’égalité des chances et de diversité.
  • Celui-ci prévoit effectivement des dispositifs visant à réduire les différences salariales entre hommes et femmes, notamment une nouvelle stratégie pour les femmes en entrepreneuriat qui entendra renforcer leur pouvoir. Le budget inclut également de nouveaux avantages sociaux, comme la prolongation de cinq semaines de la couverture d’assurance emploi lorsque les deux parents se répartissent le congé.
  • Parmi les autres initiatives de ce gouvernement libéral, citons un montant de 2,6 milliards $ pour la poursuite du Plan pour l’innovation et les compétences ainsi qu’une somme de 447 millions $ pour la création d’un Programme de formation pour les compétences et l’emploi destiné aux Autochtones.
  • Au total, les nouvelles mesures qui seront mises en œuvre au cours des six prochaines années se chiffrent à 20 milliards $.

Autres nouvelles économiques

  • L’indice composé industriel de l’ISM a progressé de 1,7 point aux États-Unis en février pour s’établir à 60,8 et renouer avec le point culminant de ce cycle. Parmi les 18 secteurs répertoriés, 15 ont clôturé en territoire positif, grâce à la progression des catégories de l’embauche, des stocks et des temps de livraison des fournisseurs. Dans la zone euro, l’indice industriel du PMI s’est essoufflé pour tomber à son plus faible niveau des quatre derniers mois, soit 58,6, même si la région enregistre toujours une expansion économique généralisée. En Chine, l’indice industriel de la Caixin a atteint un sommet de six mois, à 51,6.
  • Les commandes de biens durables aux États-Unis ont diminué de 3,7 % en janvier, en partie à cause de la baisse des contrats octroyés par Boeing. En excluant le secteur des transports, les commandes n’ont baissé que de 0,3 %. Les ventes de maisons neuves ont enregistré un creux de cinq mois après un ralentissement de 7,8 % en janvier attribuable à une chute historique de 33 % des ventes dans le quart nord-est. En données annualisées, les ventes de maisons neuves ont reculé de 1,0 % par rapport à l’an dernier. Malgré ces données décevantes, les consommateurs américains demeurent optimistes; l’indice de confiance du Conference Board a effectivement bondi de 6,5 points, à 130,8, un résultat proche de son plus haut niveau des 18 dernières années.

À suivre

  • La Banque du Canada et la Banque centrale européenne tiendront leur réunion au cours de la semaine. Aucun revirement de politique monétaire n’est anticipé, mais les déclarations seront étudiées de près après le récent épisode de volatilité sur les marchés. Les données des emplois salariés non agricoles aux États-Unis seront publiées vendredi. Les chiffres du PIB du quatrième trimestre de la zone euro et du Japon devraient être communiqués au cours de la semaine.

Point hebdomadaire sur les marchés

D'autres articles semblables.

La Réserve fédérale américaine révèle de nouvelles hausses à venir

La Réserve fédérale prévoit quatre hausses de taux en 2018 Pour la septième fois depuis…

Tout lire

Les données économiques laissent entrevoir une progression des marchés

Après une semaine chargée sur le plan des événements géopolitiques, des réunions des banques centrales…

Tout lire

Conséquences de la technologie financière

La technologie financière donne lieu à une révolution numérique dans le monde de la finance…

Tout lire